8 mai 2015 … à Gueux

Gueux, le 8 mai 2015 :

2015_05_08Gueux101Le 8 mai, un vendredi, pendant la période des congés scolaire, n’est pas vraiment indiqué pour rassembler la foule et les enfants, même s’il s’agit de célébrer le 70 ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale*.

Cela n’a pas quand même pas empêché une partie de la population de se réunir et de défiler, emmenée par une poignée de jeunes … et moins jeunes … Sapeurs Pompiers Volontaires toujours disponibles pour ce genre de rassemblement citoyen. Représentée par son capitaine commandant la brigade de proximité de Gueux, la Gendarmerie était également présente.Quelques élus disponibles avaient fait le déplacement pour entourer le maire et lui témoigner leur attachement aux valeurs républicaines.

Conformément aux règles de pavoisement, le drapeau européen avait été enlevé du fronton de la mairie, ce qui n’avait pas échappé à quelques enfants de l’école élémentaire, très attentifs, pour ma plus grande satisfaction. Oui, nos enfants méritent bien toute notre attention et toute notre confiance !

2015_05_08Gueux102Yann Velly était également présent. Attaché parlementaire d’Arnaud Robinet, il n’était pas venu seulement pour représenter le maire de Reims, mais aussi et surtout pour rendre hommage à son grand père, arrêté par la Gestapo avec 5 autres de ses camarades le 28 décembre 1943. Quatre d’entre eux ne sont jamais revenus des camps de la mort, leurs noms sont gravés à jamais sur le monument érigé à leur mémoire en avril 1948.

C’est justement sur la place de ce monument des Déportés, et devant une assemblée silencieuse et recueillie, que Jean Pierre Ronseaux, maire, faisait la lecture du message de Jean Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire. «Souvenons-nous, de ce que nous devons à cette jeunesse sacrifiée par la guerre et à cette génération de combattants et de résistants qui rendirent à la France sa liberté et sa fierté.»

Un arrêt au monument aux morts, joliment fleuri et au parvis fraichement et soigneusement ratissé, fut l’occasion pour certains de se souvenir de Marcel Happillon, appelé de Gueux et disparu au cours du second conflit mondial.

Puis dans son discours dans la salle d’honneur de la mairie, Jean Pierre Ronseaux a rappelé le devoir de mémoire que nous devons porter et transmettre aux jeunes générations, particulièrement en cette période difficile.

Il profite de cette prise de parole pour parler de notre commune, rappelle que comme promis les taux d’imposition n’ont pas été modifiés par le Conseil Municipal. Cependant les bases étant décidées par l’Etat et allant augmenter, il faudra s’attendre à quelques modifications sur les différentes taxes. Il y a heureusement de meilleures nouvelles :

  • Les travaux de la rue des Dames de France, Allée des Lilas et rue de la Petite Montagne seront très prochainement terminés. Une réunion est prévue avec les riverains le 20 mai, à 20 heures
  • La salle dite du Troisième âge va être rénovée, et les travaux vont continuer au 6 rue de l’église.
  • La mise «au noir» de la Maison des Sports est également au programme (occultation des fenêtres pour les spectacles de jour à la demande des associations).
  • Nous apprenons également que le mobilier, tables et chaises, de la MdS sera changé. Ce n’est pas un luxe, il date de la création du bâtiment !`
  • Les subventions à hauteur de 72000 € sont identiques à 2014. Elles concernent le CCAS, le CEV, l’ADMR et les associations communales.

Par-contre :

  • Les dotations de l’Etat sont en baisse. Gueux a perdu sur 2014/2015 environ 125 000 €. cela revient à dire que notre autofinancement qui était auparavant de l’ordre de 350 000 € se trouve substantiellement diminué.

Les terrains du lotissement vert continuent à se vendre. Il y a déjà 13 parcelles cédées et en cours de construction, et 12 ou 13 en promesse de vente. Il y a bon espoir que ces ventes se poursuivent puisqu’en l’espace de 6 mois 12 parcelles ont été vendues. Au rythme de 2 parcelles par mois, le complexe sportif pourra être réalisé … sous conditions.

Pour conclure, l’invitation est lancée aux habitants pour la participation à la marche des Elus du jeudi 14 mai, à Fismes, avec des inscriptions sur place entre 8h00 et 9h00.

Puis l’assemblée cède à la tentation bien sympathique de partager le verre de l’amitié offert par la municipalité.

*Officiellement libéré le 29 Aout 1944 (voir Ici), Gueux eut l’honneur de recevoir quelques jours après après Dwight Eisenhower, alors général 4 étoiles et commandant suprême des forces alliées en Europe. Eisenhower avait fait installer son avant poste de commandement dans le château des Dames de France avant de rejoindre Reims en février 1945. Volontairement absent lors de la signature de la capitulation sans condition allemande à Reims le 7 mai 1945 (question de rang, Dwight ayant obtenu sa 5ème étoile en décembre 44), Eisenhower avait demandé au numéro 2 du GQG de recevoir le représentant de la Wermacht Alfred Jodl. Installé dans la pièce au dessus il était informé à la seconde de ce qu’il se passait à l’étage inférieur. 

2015_05_08Gueux103