Adieu monsieur le Professeur

Gueux, le 25 octobre 2014 :

Maths2014Le refrain de la chanson de Hugues Aufray est éternel. Combien de prof’s ou même d’instit’s l’ont entendu chanté par les minots de leur école, les yeux embués, tentant de cacher leur émotion au jour de leur départ en retraite ?

Joël vient de prendre un autre départ. Il n’entendra plus les voix de tous ceux qui l’ont apprécié pendant sa longue carrière. Lundi après-midi, certains d’entre eux  fredonneront peut-être les paroles qui sont, pourquoi pas comme dans la chanson, écrites à la craie au fond de leur coeur.

Joël, je le connaissais peu, croisé dans les quelques réunions parents-profs des années où nos enfants étaient scolarisés au collège Raymond Sirot, puis à l’occasion du lancement du premier site du collège où il m’avait fait l’honneur de reprendre quelques une de mes lignes.

Il aimait l’humour Joël et ne s’en privait pas, revisitant lui aussi les grands principes des Shadocks, et citant Albert Einstein et sa notion de l’infini. En sait-il un peu plus maintenant à ce sujet ?

Mes enfants l’appréciaient, ce jeune prof’ de math’s arrivé à Gueux dans les années 80, passionné d’informatique, de sciences et de beaux voyages.

Que cette dernière expédition lui apporte la paix !

Au nom de tous, merci et adieu monsieur le Professeur Joël Voyenne !