Adieu monsieur Papinutto

Gueux, le 23 février 2017 : 

Une sympathique figure de Gueux nous a quittés. Je devrais peut-être rédiger quelques lignes sur pastouch.fr chaque fois qu’un de nos concitoyen s’en va.  J’ai fait le choix de parler de ceux avec qui j’ai partagé des moments d’histoire, des émotions, des rires, des peines, ou de simples points de vue sur notre village. Daniel Papinutto était de ceux-là. Il a rassemblé hier matin une poignée toujours trop mince de villageois, voisins et amis qui avaient tenus à le saluer une dernière fois et soutenir sa famille. 

Est-ce si compliqué, finalement, de prendre une heure de son temps pour venir rendre un simple hommage à ceux qui se sont impliqués, souvent d’une manière très discrète dans la vie de la commune ? Est-ce si difficile de se souvenir et entretenir ainsi la qualité humaine que chacun peut reconnaître chez les plus anciens du village ? Voilà peut-être le Gueux d’aujourd’hui,  je n’ai vraiment pas envie d’y réfléchir. 

Daniel Papinutto avait toujours le sourire, malgré les drames et les difficultés qui ont jalonné sa vie. Le dernier fut sans doute le récent départ de son épouse, après 61 ans de vie commune. Cela faisait 30 ans qu’ils s’étaient installés à Gueux, 30 ans de retraite bien occupés à soigner leur maison et leur jardin, tout près de la Maison  des Sports. 

Daniel est parti discrètement, dans sa quatre-vingt-cinquième année, rejoindre Thérèse et Jean Luc. Adieu monsieur Papinutto ! Votre fine silhouette manquera autour du terrain de foot, où vous vous rendiez si souvent pour encourager les jeunes et les moins jeunes sportifs du village.