Août 1944, Libération de Gueux #2

Gueux, le 27 août 2014 :

1944AméricainsGx103Le dimanche 27 août 1944, il y a donc pile-poil 70 ans, les premiers soldats américains, éclaireurs de la 5ème division d’infanterie US, entrent dans Gueux par la route de Rosnay. Une rapide inspection du village leur confirme que l’ennemi a disparu après avoir abandonné du gros matériel. Jean Prévost, Président de la Délégation Municipale leur confirme. L’accueil qui est fait aux libérateurs est particulièrement festif : on honore le Saint-Patron du village, comme tous les ans depuis des siècles, à l’occasion du dernier week-end d’Août.

Le lundi, quelques chars, probablement des célèbres Sherman M4, s’installent autour de la place des fêtes dans un vacarme assourdissant. Quelques camions chargés de fantassins les accompagnent. Les villageois accourent de toute part … les soldats sourient et distribuent des barres de chocolat aux enfants hébétés. Les ados font connaissance avec le « choumgom ». L’impressionnante armée américaine déploie ses moyens logistiques devant la population ébahie. En fin d’après midi, Nénette, la jeune présidente du Comité des fêtes, propose aux militaires de s’associer au bal de clôture. On rit, on pleure, on chante, on danse jusqu’au bout de la nuit …

Le lendemain, le mardi 29 Août, un sous officier se présente chez la jeune fille : Merci pour hier soir, aujourd’hui c’est nous qui vous offrons le bal !

Sans hésiter, elle saute sur son vélo pour se rendre à Sacy, où réside le responsable des musiciens qui a animé le bal de la veille. Un accord est conclu, mais il faudra évidemment régler la prestation …

La fête reprend de plus belle ce soir là. Nénette n’est pas tranquille … la belle promesse de l’américain sera-t-elle tenue ? Qu’importe, c’est d’abord la fête, la libération de son village, et demain sera un autre jour.

Tard dans la nuit, elle vient se reposer sur le banc installé le long du mur de la salle. Elle découvre une enveloppe à la place qu’elle occupait  ; pleine de billets.

Cette belle histoire qui m’a été confiée par Nénette, il y a longtemps, comment ne pas la partager avec vous aujourd’hui ?

PcFfiGueuxA l’aube, les chars se sont alignés le long des stands du Circuit, devant le PC des FFI de la Marne, en direction de Reims qui allait être libérée à son tour. Malheureusement le pont de Vesle ayant été détruit par les fuyards, ils ne furent sans doute pas les premiers à entrer au coeur de la ville des Sacres.

Le 29 août sera retenu comme date officielle de la Libération de Gueux.

IkeGolfQuelques temps après, le général Eisenhower, qui exigeait que son PC soit proche du front, le faisait installer dans le château des Dames de France. On dit qu’il était féru de golf …. Ike ! Mais les américains n’ont jamais pris le temps de lui remettre en état le 9 trous de l’époque.

La photo du haut ne date pas du 27 août.* Il s’agit d’une jeep du commandement du fameux 315 Engineer Combat Battalion de la 90ème Division d’Infanterie US.

Autour de la jeep ont été reconnus : Marcel et Joseph Kosytarsky, Denise Sirot, Renée Ducardonnoy, Jeanne Christophe, Simone Courtoisier, Remi Prévost, Monsieur Lenel (Clic sur la photo pour l’agrandir)

*Cette jeep n’était pas à Gueux  ce jour là mais à Boissy-le-Chatel, en Seine et Marne.

Revoir la première partie de cet article : Ici

Autre lien sur ce riche moment d’histoire : Ici

2014 GxLibere3