Balthazar, Melchior, Gaspard… et pis Fanny !

Gueux, le 9 janvier 2017 :

2017_01_06patro501C’était la blague de circonstance pour les amis du PATRO qui se sont retrouvés vendredi pour la rentrée 2017. Après l’échange des traditionnels bons voeux l’équipe s’est d’abord retrouvée à l’église Notre Dame pour une ultime mise en scène de la crèche, puisque l’arrivée des 3 mages était à l’ordre du jour de la messe dominicale.

Ce fut aussi l’occasion de replacer plus près de l’Enfant Jésus le blé de la sainte Barbe qui avait été semé dans des coupelles 20 jours avant Noël par une équipe d’enfants du catéchisme, et qui avait fort bien levé. Cette tradition provençale consiste à planter du blé dans 3 coupelles (il y en avait un peu plus !) le jour de la sainte Barbe. Si le blé est bien germé le 25 décembre, la moisson suivante sera abondante. Assurément, il ne devrait pas y avoir de soucis cette année !

2017_01_06patro503On vit encore que les canards du lac semblaient bien à l’aise avec leurs pattes sur la glace. Il y a une explication simple : la chaleur de leur corps ne descend pas jusque dans leurs palmes. Ils ont inventé le système d’échangeur de chaleur ! Le sang qui circule dans leurs pattes est donc froid, ainsi ils n’ont pas l’impression d’avoir les pieds gelés, et surtout cela leur évite de perdre de la chaleur au contact de la neige ou du froid.

En observant le lac pratiquement pris par la glace, on a pu constater que les canards se rassemblent près de l’eau encore vive. Certains déambulent sur la glace fragile, d’autres somnolent sur une ou deux pattes, le cou replié pour se protéger du froid pendant un instant avant de se mettre à l’eau. Ce manège intéressant est stratégique, en barbotant ils retardent le plus possible la prise de la glace. Ainsi nos amis se protègent : ils peuvent dormir la nuit au milieu de leur trou d’eau pour éviter les mauvaises surprises (renards et autres prédateurs), ils peuvent aussi profiter encore de quelques nourritures aquatiques indispensables à leur survie.

Froid de canard ? Pas si sûr ! La Création, c’est quand même magique !

2017_01_06patro502