Bientôt toute la lumière !

Gueux, le 17 septembre 2015 :

2015_09_15Gx106Ce n’est pas faute pour les utilisateurs de l’avoir annoncé avec insistance !  Pastouch avait aussi relayé l’info en avril dernier (voir ici) : l’éclairage du stade de foot est bien malade. Une équipe de la SPIE était enfin à son chevet mardi matin. On ne peut que s’en réjouir, même si ses employés auraient préféré travailler dans de meilleures conditions climatiques. En effet, secoués à 18 m de haut par des rafales de vent, ils ont été contraints d’abandonner leur mission. 

Jeune conseiller municipal en 1988, j’avais reçu la mission du maire Remi Prévost, qui savait déléguer et faire confiance à toute son équipe, de proposer des solutions qui permettraient à Gueux de développer son potentiel footballistique en élargissant les plages d’entraînements, notamment en hiver.

Le conseil municipal avait écouté et accepté mon projet : 8 projecteurs de 2000 W chacun équipés de lampes à iodures métalliques*, et perchés à 18m00. C’était du matériel de pro et presque pour des pros puisque le niveau d’éclairement moyen autorisait les compétitions régionales et districales. Il devait être également possible d’ajouter un projecteur par poteau si le besoin s’en faisait sentir … un jour. Ne pas prévoir, c’est déjà gémir, selon Leonard de Vinci !

Le truculent président du Foot de l’époque, Georges Bernadicou, et de nombreux volontaires avaient participé aux travaux : creuser les fondations des massifs de béton sur lesquels seraient installés les poteaux, ainsi que les tranchées pour le passage des cables électriques. Le but de cette mobilisation était de minimiser les frais engagés par la commune. Cette belle réalisation permit de faire de Gueux un terrain-référent, et donc un bon support publicitaire pour les équipementiers partenaires : Sylvania pour les projecteurs, Claude pour les lampes et Spie Trindel pour l’installation. Il s’en suivit quelques matches de démonstration en nocturne et quelques photos apparurent sur les catalogues et dans les salons professionnels. Cela valait bien un petite remise supplémentaire !

2015_09_15Gx103.JPG

Ballast et amorceur

Depuis 1988, 3 autres projecteurs sont venus compléter l’installation pour éclairer les terrains d’entraînement.

Toutes les lampes sont actuellement en cours de remplacement, même si quelques unes paraissent encore en excellent état (leur durée de vie peut dépasser les 12000 heures …!). En effet, il n’y a pas (ou plus) d’historique de maintenance. Les ballasts et amorceurs dont certains semblent être d’origine nécessitent aussi un contrôle sinon un renouvellement.  Une lampe en parfait état ne s’allumera pas si son équipement individuel est hors service, ou fatigué. Cela aurait pu être vérifié depuis longtemps, d’autant plus que ces opérations se réalisent au sol ! En même temps on aurait pu en profiter pour se pencher sur tout le système de commande …

Interrogés sur l’état des projecteurs, dont la majorité arrivera bientôt à 30 années de service, les spécialistes de la SPIE n’ont pas voulu se prononcer … Une chose est certaine, il veilleront à ce que la sécurité soit assurée.

Voilà un sujet dont il m’aurait évidemment plu de m’occuper …

LIM2000*Ces lampes à iodures métalliques sont des lampes à décharge haute pression de la famille des lampes à arc. Elles ont une  enveloppe externe de forme tubulaire et offrent une  très grande efficacité lumineuse. Leur éclairage est très proche de la lumière du jour. Elles fonctionnent horizontalement et servent à éclairer des terrains de sport, des bâtiments, des monuments, des chantiers de construction etc… Eteintes, elles nécessitent un temps de repos avant de pouvoir être rallumées.

2015_09_15ASGxFB101