Pas Touch’ N° 93 – Mai 2017 : Un petit bouquet de hasard

Mercredi 1er mai 1974 à 10h30, rien ne laissait présager ce qui allait se passer ce jour là. Nous nous étions équipés du minimum vital pour passer une journée en sous-bois, respirer loin de la ville et surtout, surtout rapporter un peu de muguet. Lire la suite

Pas Touch’ N° 92 – Avril 2017 : Malsain …

Malsain, vous avez dit malsain ? Comme c’est malsain !

2007- En plein Conseil Municipal

Samedi 22 mars 2008 à 22h49, le commentaire d’un ancien élu de Gueux tombe sur un forum du journal L’Union :  

C’était une dernière année très difficile, la quiétude du village s’est fissurée. La haine s’est installée autour de l’histoire… Il est difficile de s’entendre dire en public « vous êtes nos ennemis » ; ça laisse des traces pour quelqu’un qui a servi sa commune durant trois décennies, avec le seul souci de participer au bonheur de ses  concitoyens. Lire la suite

Pas Touch’ N° 91 – Mars 2017 : La marche de l’Empereur

La Godasse

Jeudi 12 mai 1988 vers 13h01, le Maire de Lagery transmet solennellement la Godasse* à Remi Prévost, premier magistrat de Gueux, qui avait été amené à remplacer monsieur Linglet décédé l’année précédente. 

Ce petit village du Tardenois avait rassemblé 735 marcheurs. Le record était alors détenu par Faverolles et Coemy qui avait réuni 1584 participants en 1981, année où il fallait se montrer. Lire la suite

Pas Touch’ N° 90 – Fév.2017 : Des panneaux à tomber raide !

En 2008, avec barrières et ceps

Samedi 8 Novembre 2008 vers 15h26, Marie51, une sympathique blogueuse qui sillonne la France à moto, fait escale à Gueux. Elle déposera ensuite sur son site de très belles photos dont celle-ci, prise à l’entrée du village. On distingue, juste en avant de la Gendarmerie, le panneau évènementiel qui avait été offert à la municipalité de Claude Bien par un artisan local.   Lire la suite

Pas Touch’ N° 89- Jan.2017 : Vae Victis… et pis c’est tout !

vae-victisVers -390, un samedi soir…, les Gaulois qui se sont emparés de Rome  tentent d’attaquer par surprise le Capitole où se sont réfugiés les Romains. Des oies réveillent par leurs cris les assiégés et les assaillants sont repoussés. Après une longue résistance, les Romains acceptent de  verser une rançon de plus de 300 kg d’or pour que les Gaulois se retirent. Lire la suite

Videos coup de coeur

Petit tour du Circuit de Gueux

Archives

Catégories