C’est la faute des lingettes ….

Gueux, le 21 avril 2015 :

LingetteLes premiers branchements au tout à l’égout permettaient d’évacuer les eaux usées ménagères et celles des toilettes. Les réseaux d’assainissement reçoivent aujourd’hui un très grand nombre de produits* à l’origine de dégradations importantes et de dysfonctionnements.

C’est justement ce qui a provoqué le débordement des égouts de la rue des Dames de France, en fin de semaine passée, avec pour conséquence l’inondation de la cave d’une habitation riveraine. Les témoins ont pu le constater : beaucoup de lingettes ont … défilé dès que le jet à très haute pression du camion technique de Véolia a fait sauter le bouchon.

2015_04_19Paroisse101

Après avoir fait sauter le bouchon … on vide la cave !

Il convient donc de rappeler un certain nombre de choses :

Produits devant impérativement être déposés dans les poubelles :

  • Lingettes de tous types ( nettoyage, hygiène) et serviettes jetables, en papier ou textile.
  • Cotons tiges, Protections féminines ( tampon + applicateur + emballage, serviettes hygiéniques…), préservatifs, couches pour bébés.
  • Graisses et huiles domestiques ou professionnelle.
  • Huiles de vidanges, solvants, fonds de peinture, acides et produits chimiques.
  • Produits phytosanitaires de jardin et notamment les désherbants.

Les lingettes sont elles biodégradables, comme c’est souvent annoncé  ?

Les lingettes sont constituées de fibres synthétiques ultra-résistantes. Elles mettent par conséquent longtemps à se dégrader naturellement. Le temps passé dans les canalisations ne permet pas leur dégradation, elles peuvent s’y accumuler et provoquer des bouchons.

Quelles sont les conséquences au niveau écologique et économiques  ?

La présence des lingettes dans le tout à l’égout provoque une dégradation de la qualité de l’eau des milieux naturels et une pollution par les déchets. La vie aquatique est menacée.

Les gestionnaires de réseaux d’assainissement et de stations d’épuration doivent faire face à ces problématiques :

  • dégradations du branchement propre de l’usager (plus d’évacuation au niveau des maisons)
  • dégradations du réseau de collecte publique.
  • dégradations des pompes de relevages du réseau servant aux transports des eaux usées jusqu’à la station d’épuration.

Ces dysfonctionnements font l’objet d’interventions supplémentaires. Cela a un coût. Il est évident que cela se répercute sur nos factures d’assainissement.

Existe-il un règlement ?

egouts-Il existe dans certaines communes un règlement précisant la liste des produits qu’il est formellement interdit de rejeter dans le réseau d’assainissement. Les services d’assainissement peuvent effectuer des prélèvements et les frais de contrôle et d’analyse occasionnés sont à la charge de l’usager.

Règlement ou pas … à Gueux comme ailleurs, il est donc impératif de préserver nos installations domestiques et collectives.

Un geste simple et éco-citoyen permet aux réseaux d’assainissement et aux stations d’épuration de continuer à fonctionner correctement pour le bien de chacun et la préservation du milieu naturel.

 C’est une question de bon sens, de citoyenneté et d’écologie.

Les nettoyants traditionnels génèrent environ 1,2 Kg de déchet par an et par personne contre 23 kg pour les lingettes … il est donc aussi question de budget !  Elle sont certes bien pratiques, les lingettes jetables et adaptées à chaque besoin (astucieux, les fabricants !), mais de quels produits chimiques sont elles également imbibées ?