Compost ou paillage en libre service, à Gueux

Gueux, le 17 août 2014 :

2014_08_12Gx 102Il ne restera bientôt plus trace de la tempête de dimanche, si ce n’est quelques tas de copeaux de branches déchiquetées déposés sur la place des fêtes.  Ce qui n’est pas interdit est donc autorisé, et puisque beaucoup se sont déjà servi, n’hésitez pas à venir enlever ce qui reste, vous rendrez service ! Un conseil : évitez de tout étaler, pensez à nos employés communaux !

2014_08_14Gx 101.Que peut-on faire avec ces débris de feuilles et de branches ?

Le broyat  pourra être employé pour pailler le sol , ce qui maintient l’humidité et limite la propagation des mauvaises herbes.

Si vous êtes adeptes du compostage, les débris issus du broyeur rejoindront les résidus de tonte pour former un compost comportant un bon rapport de déchets azotés et carbonés.

Vous pouvez également mettre en oeuvre la technique du BRF*, une façon naturelle de redonner au sol des éléments nutritifs.

*On désigne par l’acronyme BRF (Bois Raméal Fragmenté) une méthode consistant à broyer des branches pour améliorer le sol. Les fragments de rameaux et de petites branches épandus puis incorporés au sol le régénèrent naturellement… A découvrir !

Le BRF est une méthode exploitée depuis longtemps au Canada, mais qui ne fait parler d’elle que depuis peu en France, à la faveur du développement d’un jardinage (et de cultures) éco-responsable(s).

A l’aide d’un broyeur de végétaux, le jardinier ou l’agriculteur va broyer les branches encores vertes car fraîchement coupées, et les incorporer au sol. C’est alors un véritable “transfert de fertilité” qui s’opère, avec un grand nombre d’avantages, parmi lesquels l’absence d’apports d’engrais de synthèse dans le sol, et la limitation voire la suppression de l’arrosage.