Coup de Coeur : la dame du Familo

MamDevieQuand Alain, son petit-fils, m’a montré cette photo, des odeurs de café, de légumes frais et en grains, de fruits parfois trop mûrs et de produits d’entretien me sont revenus en mémoire. Ces mélanges d’effluves devenus indélicats pour nos sens, aujourd’hui trop sophistiqués, ont cependant parfumé ma petite jeunesse, et je suis malgré tout heureux de les avoir retrouvés ce matin.

La dame du Familo était toujours accueillante derrière son tablier blanc. Je m’y rendais régulièrement pour y faire les commissions et je lorgnais souvent sur les bocaux de bonbons alignés au bord du comptoir, délicatement fermés pour que de petites mains ne viennent s’y aventurer.

Parfois, elle devait lire dans mon regard la détresse de ne pas acheter ne serait-ce qu’un caramel à 1 franc (à peine 0,002 €). Alors une sucrerie venait se mêler à la monnaie qui résonnait sur la plaque de verre. Souriante elle ajoutait : Tu donneras bien le bonjour à ta Grand-mère !

Alors je la remerciais, puis je la saluais, comme on me l’avait appris ! Merci M’dame, au revoir M’dame !

C’était hier. Et ces parfums, ces images, ces dialogues me sont donc revenus ce matin après la célébration des obsèques de la dame du Familo, dans la petite église St Martin de Cernay-les-Reims. Dire qu’il m’aura fallu attendre cinquante ans pour apprendre que son prénom était Alice !

Alice est malheureusement décédée des suite d’une agression par deux gamins paumés, guère plus vieux que moi à l’époque où je lui lançais un timide mais respectueux et reconnaissant merci Madame.

Alice, que Dieu vous garde … et qu’il nous protège !

-Edité le 5 novembre 2013