Demain, dimanche de la Sainte-Famille

Gueux, le 26 décembre 2015 :

2015_12_25Paroisse 101Suite de l’interview du berger de la crèche de l’église ND de Gueux.

–  Alléluia ! Il est né le divin enfant !

– C’est Noël, Natalis Dies !

– Pardon, berger !

– Il y a 2015 ans, le latin était de rigueur ma grande ! Natalis dies, le jour de la naissance, progressivement devenu Noël !

– Ah oui, c’est encore Natale en Corse, ou Natal au Portugal !

– Tu vois bien ! Et vous parlez toujours bien de la Natalité !

– Dis donc il y a foule ce soir !

– La liturgie rassemble les Chrétiens en communauté. La prière qui les unit à Dieu est ainsi rendue publique. Ces rassemblements rappellent l’essentiel des évènements vécus par Jésus, de la Nativité jusqu’à l’Ascension.

– Jusqu’au jour de la Pentecôte, et de la bienheureuse espérance ! Noël bat sans doute tous les records d’affluence !

– C’est aussi parce que Noël est fêté partout dans le monde, par les croyants comme par les non-croyants ! C’est aussi la fête des enfants. Ils y sont évidemment beaucoup plus sensibles.

– J’ai bien aimé la petite procession des enfants avec les lumignons. Quelle fierté pour eux de venir déposer l’Enfant Jésus dans sa mangeoire au milieu de leur crèche.

– J’espère que tu as pris des photos en souvenir pour ceux qui étaient ailleurs !

– Evidemment !

– Tiens, les Rois sont déjà en place ?

– Pas les Rois, les Mages ! Je te l’ai déjà expliqué ! En fait ils sont encore dans les coulisses. On les a installés un peu à l’écart ;  ils entreront véritablement en scène la semaine prochaine nos chers … Roi-mages !

– Oui,  à l’occasion de l’Epiphanie, une autre grande fête de l’Eglise qui célèbre la manifestation de Jésus comme Messie.

– Bravo ! En les évoquant dans son homélie  le pape Benoît XVI les avait appelés il y a quelques années les chercheurs de Dieu,  pour qui la quête de la vérité était plus importante que la dérision du monde.

– Des pèlerins, en quelque sorte ! Ah ! Ce n’est pas si simple de tenir tête aux critères des opinions dominantes.

– Le pèlerinage extérieur est l’expression visible d’un cheminement intérieur, celui du cœur.

– Le penser c’est déjà bien, dire c’est mieux, mais le vivre, alors là !

– Comme tu le dis : alors là !

– On se revoit la semaine prochaine ?

– Moi, je reste fidèle au poste. J’essayerai de me faire quelques pièces en m’occupant particulièrement du séjour de nos invités de marques.

– Justement, ils vont rester combien de jours ?

– Ce n’est pas défini. Cela n’a même jamais vraiment été très clair ! Mais on enlève traditionnellement la crèche le jour de la Chandeleur, le mardi 2 février, 40 jours après la naissance du Christ.

– C’est le jour des crêpes !

– Exact, gourmande ! Cette date correspond davantage au jour de la Présentation de Jésus au Temple.

– J’ai une idée …

– Ah oui ?

– Je te la chuchote à l’oreille, mais tu ne la répètes pas ! chchchchchch

– Excellent !

– A très vite, joli Pastoureau !

– A demain !

à suivre

 

2015_12_26Paroisse110 - Version 2