Dimanche 8 mars : Journée des droits de la femme

Gueux, le 5 mars 2015 :

journée de la femme 3A la Révolution, les femmes sont considérées comme citoyens passifs et malgré l’appel de Condorcet, elles sont exclues du droit de vote. Cette exclusion est maintenue par la Constitution de 1791. Le Code Civil de 1804 leur donne certes des droits civils mais leur refuse la citoyenneté politique.

Au XIXe et au début du XXe siècle, on considère que les devoirs de mère et d’épouse sont incompatibles avec l’exercice du droit de vote. Dans un contexte d’hostilité entre les partisans d’une République laïque et l’église catholique, les femmes sont jugées sous influence cléricale et immatures politiquement.

C’est le 28 février 1909 qu’aurait été célébrée la première Journée de la femme, aux Etats-Unis, suite  à une déclaration du parti socialiste américain.  Le National Woman’s Day sera célébré chaque dernier dimanche de février jusqu’en 1913. En août 1910, à Copenhague,  la seconde conférence internationale des femmes socialistes avance l’idée d’une Journée internationale des femmes. Celle-ci est retenue pour le 19 mars 1911.

Mais c’est finalement en 1921 que Lénine décrète la Journée internationale de la femme le 8 mars. Il tenait ainsi à célébrer les femmes qui, à Pétrograd, le 8 mars 1917, ont manifesté en réaction à la révolution russe. Progressivement, ce jour a été fêté dans les pays de l’Est et à cette occasion les hommes offraient des fleurs à leur épouse, mère, grands-mères et amies.

journée_de_la_femme2En France, le Général de Gaulle et son gouvernement provisoire à Alger prennent une ordonnance stipulant que les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes, le 27 avril 1946 ; le préambule de la Constitution l’inscrit dans les principes fondamentaux de la république : la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

C’est bien plus tard, en 1977 que les Nations Unies officialisent cette journée et depuis, dans tous les pays, le 8 mars est reconnu comme date de la Journée internationale des droits de la femme. Elle fut officialisée en France en … 1982 !

Si la Journée internationale des droits de la femme est maintenant bien reconnue, il y a encore du pain sur la planche …  et il ne faut pas se voiler la face (oups), les acquis restent fragiles et l’égalité entre hommes et femmes est loin d’être admise, malgré les beaux sourires et les effets d’annonce politique.

Bon …, en France comme ailleurs, cette journée suscite l’organisation d’évènements qui rappellent que dans ce domaine rien n’est acquis et que les avancées pour l’amélioration du droit des femmes sont un combat de tous les instants. Dimanche prochain étant un jour non travaillé de nombreuses manifestations seront organisées : culturelles, sportives, réunions, journées thématiques, etc … il faudra en profiter, sans modération. A dimanche, donc !

Le 8 mars pourrait aussi bien être toute l’année … comme les journées de l’homme, me suggère d’ajouter malicieusement une amie.

Journee-de-la-femme