Donc ça continue, à Gueux

Gueux, le 6 avril 2014 :

OuiChefPour commencer en chanson avec Francie Cabrel : «Et ça continue encore et encore, c’est que le début, d’accord, d’accord !»

Une semaine après la mise en place du Conseil Municipal un Flash Info Gueux est distribué dans les boites à lettres sans aucune concertation, faute de temps à ce qu’on dit. Pourtant, rien ne justifie une telle précipitation.

Rédigé à la hâte, et sans même être proposé à la relecture aux Conseillers Municipaux installés une semaine, il soulève quelques remarques :

On ne connait pas les critères de la présentation de la liste des Conseillers élus : Le Maire, les Adjoints, et ensuite … c’est un peu au petit bonheur. On a cependant bien pris le soin de placer l’opposition en bas de page. Une judicieuse liste alphabétique aurait pu démontrer une volonté de travailler Ensemble, Autrement … par exemple ! Oh là … C’est juste un exemple !

D’autre part, et la remarque a déjà été faite Mélaine Besse-Guillaume n’est pas plus déléguée suppléante à la CCCV que peuvent l’être Nicolas Vigour, Jean Pierre Mazereel, et même Claude Gremion (Voir ici). Pourquoi insister sur le sujet ?

Le vote du budget sera voté en Conseil le mardi 15 avril. Nous étions jusque là habitués à des réunions préparatoires. Le budget d’une commune est quand même un sujet important pour la vie du village. Les conseillers doivent le comprendre et donc en débattre au calme avant de voter.

Allons, soyons pragmatique ! Il y a aussi de bonnes nouvelles :

L’invitation traditionnelle faite à la population de participer à la vie communale … les nouvelles commissions recevrons encore plus d’écoute que lors de la précédente mandature … si, si !

Les parents des jeunes footballeurs, excédés de voir le petit terrain en jachère depuis le mois de septembre ont enfin été entendus … il faut dire qu’ils savent aussi donner de la voix !

L’agenda est chargé : du 11 avril au 20 mai, avec peut-être un petit oubli, le rendez-vous républicain du 8 mai …

Discrétion : on n’en parle pas trop, et pourtant … le Comité des Fêtes reprend en main la brocante du premier mai. C’est un sacré challenge à J-25, mais l’équipe en a relevé d’autres. Déjà des volontaires se présentent pour donner un coup de main, c’est excellent pour le rassemblement et préparer aussi la fête patronale du dernier WE d’août.

Oh oui ! Ce n’est pas si simple de s’adapter. Il faut savoir bousculer un tant soit peu les habitudes.

Mais surtout, ne confondons pas vitesse et précipitation. Vouloir faire vite ne signifie pas bâcler. Et après tout, les conseillers ont bien été élus pour se faire entendre, c’est un peu cela, aussi, la démocratie !

Un autre chanteur, Jean Jacques Goldman chantait en canon il y a peu : Je ne me souviens que d’un mur immense, mais je me souviens qu’ensemble nous l’avons franchi …”

Dialogue