En l’an 201, … à Gueux

Gueux, le 26 décembre 2016 : 

2016_12_124gueux017L’église de Gueux était comble samedi soir pour la célébration de la messe de Noël. De très (trop) nombreux fidèles sont restés debout, y compris dans le Narthex, vestibule autrefois destiné aux non-baptisés. Ceux-ci n’étaient pas autorisés à pénétrer dans la Nef sans être passés par les Fonds Baptismaux*.

C’est le Père André, nouvellement arrivé à la  la communauté des salésiens du Prieuré de Binson, qui présidait la cérémonie. Il était accompagné de notre Diacre Patrick Jacquemet. Père André remplace le Père Jean-Marie Petitclerc (ancien responsable de la communauté), parti vers une autre communauté en région parisienne.

La messe a débuté par un conte, présenté par les jeunes catéchistes de la paroisse. Puis une une procession d’enfants a accompagné l’enfant Jésus dans la crèche auprès de Marie et Joseph. Une jeune bergère a alors brièvement commenté cet épisode important et rassembleur de la vie des chrétiens :

– Joyeux anniversaire, Petit Jésus ! Voilà plus de 2000 ans que nous célébrons ta venue. Tu es venu habiter parmi nous, tu es proche de nous. Nous pouvons te rencontrer à chaque instant, tu es bien là, au fond de notre cœur.

 Puis la messe s’est déroulée dans une ambiance particulièrement chaleureuse et priante.

C’est à la sortie que beaucoup de fidèles, amusés, ont eu la surprise de découvrir que Gueux avait adopté un nouveau calendrier : l’an 201 se reflétait dans les eaux du lac. Il est donc fort possible que d’ici quelques jours notre village fasse un grand pas en avant (en espérant qu’il ne se trouve pas déjà au bord du précipice !). Mais ça….!

.*C’est pour cela qu’autrefois les Fond Baptismaux étaient installés dans l’entrée de l’église. Bien quétant de construction récente, celle de Gueux  est un bel exemple de cette tradition. On n’y baptise cependant plus aujourd’hui.