Et Thillois entra en Guerre …

Thillois, le 13 sept. 2014 :

Dumoutier Thillois

Lieutenant Dumoutier

Le 12 septembre 1914, le général Franchet d’Esperey ordonnait une poursuite rapide et énergique de l’ennemi en déroute. Mais celui-ci attendait de pied ferme les soldats français à Thillois. La bataille fit rage dès le milieu de l’après-midi puis les positions se sont figées. Les combats ont repris sous une pluie battante en début de soirée.
Le lendemain, les corps de 120 soldats sont retrouvés  aux abords de Thillois. Le jeune Sous-Lieutenant Louis Dumoutier, né à Reims en octobre 1894,  avait été mortellement atteint.

2014_09_13ThilloisC’est tout cela qu’ont voulu nous faire revivre les habitants de Thillois, hier soir, sur une idée très originale et audacieuse d’un citoyen, Robert Joly, mis en confiance par le maire Jacques Bourgogne. Il ne fallait pas rater le premier rendez-vous, à 19h00 sur la place de la mairie pour accompagner le cortège derrière un authentique Taxi de la Marne mis à disposition par le Musée Automobile de Reims. Intermezzo donnait le rythme, la fanfare étant dirigée, une dernière fois peut-être par le sympathique José Luton. Un premier arrêt au Monument aux Morts s’imposait, puis ce fut l’inauguration d’une nouvelle plaque de rue à la mémoire du Lieutenant Dumoutier.

2014_09_13Thillois201Enfin tout le monde s’est retrouvé dans l’enceinte du lycée agricole pour assister au spectacle avec effets pyrotechniques présenté par la compagnie Lézard Décadent, d’Amiens. Avec humour et émotion les acteurs accompagnés de nombreux bénévoles du village ont pu faire revivre à l’imposante assemblée l’insouciance d’avant guerre, les émotions de la mobilisation, et le courage des soldats engagés lors de la contre-offensive de la première bataille de la Marne sur le territoire de Thillois.

Cette commémoration du centenaire a été pour chacun des spectateurs présents l’occasion de recevoir un énorme message de paix et de fraternité, à transmettre aux générations futures.

2014_09_13Thillois202