Fin d’une belle histoire, à Gueux

Gueux, le 20 décembre 2013 :

LyonnaiseCe fut une belle histoire que celle de la Lyonnaise des Eaux et du District de Gueux devenu la Communauté de Commune Champagne Vesle. Ce sont quarante années de vie commune qui viennent d’être effacées par une délibération mettant en avant la cruauté de l’économie de marché : un concurrent prendra la place de la Lyonnaise en janvier 2015.

Pourtant les ouvriers de la Lyonnaise étaient venus dans le calme pour assister aux débats, arborant fièrement les couleurs de leur entreprise et confiants jusqu’à la dernière seconde. Dans un dernier message, le plus ancien s’est exprimé avec une émotion qui n’a pu laisser l’assistance insensible, puis le verdict est tombé :

29 délégués sur 48 ont suivi l’avis de la commission technique et ont pris option pour le futur «fermier» dont la proposition est vertigineusement tirée vers le bas. Alors les gars de la Lyonnaise se sont levés et sont partis lentements, dignes et silencieux.

Le vote à bulletin secret était-il une bonne idée ? Le vote à main levée aurait-il changé quelque chose en présence de la quarantaine d’employés ? Ce n’est pas sûr.

Le choix était évidemment difficile pour les élus communautaires : j’ai cru comprendre que le gain est de l’ordre de 35 Euros par an et par habitant.

A y regarder de plus près, la base technique de la Lyonnaise étant à Gueux, ses véhicules étant entretenus au garage proche, de nombreux employés ayant fait de nos villages leur bassin de vie … n’était-il pas possible de donner une valeur à cette présence humaine et la comparer à cette terrifiante poignée d’Euros qui dirige les débats, malgré nous ?