Frère Luc est arrivé …

LucLedroitCeux qui avaient assisté la messe du 3 Novembre à Rosnay se souviennent de cet abbé de passage, barbu, aux allures de moine en sandales malgré le froid, à la voix forte, et à la remarquable précision de langage. Ami de longue date de notre nouveau prêtre Pascal Rodrigues, celui-ci lui avait volontiers cédé la présidence de l’office dominical. L’abbé faisait halte dans la région, sur le chemin reliant son diocèse de Belley-Ars, dans l’Ain jusqu’à la cathédrale de Canterbury *.

Ce sont près de 800 kilomètres qu’il aura donc parcouru à pied, pour atteindre son but le 24 novembre dernier, jour de la fête du Christ-Roi qui marque la fin de l’année liturgique. Seulement équipé de son énorme sac à dos et de son magnifique bâton de pèlerin, fidèles compagnons qui l’avaient déjà conduit jusque Jérusalem en 2011 (Près de 6000 bornes et 8 mois de marche …), le Père Luc Ledroit se dit «musculaire», affirmant qu’il se réalise dans l’action. On peut le croire sur parole !

Merci à lui de nous avoir fait transmettre quelques nouvelles par son ami Pascal, et peut-être à une prochaine rencontre.

LucJerusalem2011

 * Moins connu que le Chemin de Compostelle, celui qui relie Canterbury à Rome s’appelle la Via Francigéna. Ce chemin de pélerinage retrace la route que suivit Sigéric pour se rendre à Rome en 990 afin d’y rencontrer le pape Jean XV, et recevoir le pallium symbolique de sa nomination d’archevêque de Canterbury. Dans un manuscrit, il décrit les 79 étapes de son voyage de retour, de Rome à Canterbury. La Via Francigéna passe en France par Calais, Arras, Reims, Chalons-en-Champagne, Bar-sur-Aube, Langres, Besançon et Pontarlier .

-Edité le 29 novembre 2013