Gueux, ses armoiries

Sentinelles protectrices de notre mémoire, les armoiries de Gueux saluent respectueusement les visiteurs venant de Reims. Elles se lisent comme un rébus et offrent à qui accepte de le comprendre les éléments marquants de notre histoire.

Les armoiries de Gueux ont été réalisées puis offertes par un héraldiste averti, monsieur Sylvain Fanizzi, qui résidait à Guise. Tout avait commencé en 1985, après sa rencontre purement fortuite avec un habitant passionné d’histoire locale. Voici ci-dessous le dessin original de l’avant projet de monsieur Fanizzi.armoiriesGxSF

Les armoiries sont constituées d’un blason, écu placé au centre, et d’ornements externes pouvant être une couronne, des objets, un listel rappelant une devise, des décorations. Le tout est généralement déposé sur un cartouche, ou tout simplement orné de fioritures. La discipline qui a pour objet la connaissance et l’étude de ces armoiries s’appelle l’héraldique. Cette science suit des règles très strictes et codifiées.

Voici quelques explications sommaires, avec la lecture des éléments en écriture héraldique , suivie du décodage.

ArmoiriesGxEcu

L’écu (ci-contre) est composé d’un motif principal –De gueules au griffon dragonné d’or ailé d’argent- et d’un motif secondaire, en son centre  -Chargé en coeur d’un écusson brochant d’azur à la couronne royale soutenue de trois fleurs de lys du même posées deux et un.

Sur un écusson de couleur rouge, est représenté un griffon couleur or avec une queue de dragon à la place des pattes arrières, et muni d’ailes couleur argent. Ce sont les  armes de Jean Cauchon, Chevalier, Seigneur de Gueux , né en 1395 et mort en 1456, à ne pas confondre avec Pierre Cauchon, ordonnateur du procès de Jeanne d’Arc à Rouen. Au centre de cet écusson en est posé un autre, de couleur bleue, avec une couronne royale en or surmontant trois fleurs de lys, également en or, disposées en triangle tête en bas. Ceci évoque le passage de Rois de France  venant se faire sacrer à Reims.

Armoiries2Gx

Voyons l’ensemble avec les ornements externes (ci contre) : Ecu brochant sur hoyau d’argent et sceptre d’or en chevrons inversés, le tout sur un cartouche timbré d’une couronne murale d’argent à trois tours, ouvertes et maçonnées de sable, Croix de Guerre 1914-1918 au naturel suspendue, et couronnant le tout un listel d’or portant “GOTHI CUM SARCULO, REGES PRO CORONA”, de sable.

L’écu est posé sur un hoyau de couleur argent, symbole du défrichement des terres, et un sceptre de couleur or, symbole royal, ces deux objets étant placés en V. L’ensemble est couché au centre d’un cartouche,  ici en forme de carte avec enroulements et bords repliés.

Le cartouche est surmonté d’une couronne dite murale couleur argent, parce qu’il s’agit des armes d’un village, avec trois tours dont  les portes sont ouvertes, village accueillant, et dont la maçonnerie est tracée en noir.

Sous le cartouche est suspendue la Croix de Guerre avec ses couleurs naturelles, remise à Gueux le 30 mai 1921. Enfin, couronnant le tout, un ruban de couleur or sur lequel est écrite la devise en lettres majuscules noires : LES GOTHS AVEC LE HOYAU, LES ROIS POUR LA COURONNE, qu’il faut interpréter ainsi : les Goths sont venus défricher ces terres, et des Rois sont passés ici en allant quérir leur couronne.

P1010002

 -Edité le 21 avril 2013