Il suffirait d’un cygne ?

Gueux, le 10 mai 2016 :

2016_05_09Gueux203Un jeune cygne tuberculé* (Cygnus Olor) s’est posé sur le plan d’eau hier dans le milieu de l’après-midi. Ce cygnet serait âgé d’un an et aurait été mis dehors par ses parents pour mener sa propre vie, trouver une compagne et s’établir sur un nouveau territoire de plusieurs hectares.
Restera-t-il à Gueux  ? Avec les différents points d’eau qu’il y a dans les environs, c’est possible, mais à la condition qu’il s’y sente en sécurité et qu’il trouve de quoi nourrir sa famille. Les cygnes sont parmi les plus gros oiseaux volants, pesants jusqu’à 15 kg et mesurant jusqu’à 1,50m avec une envergure pouvant faire  2,40 m. Son vol est plutôt impressionnant.

Il y a une bonne dizaine d’année, le directeur du golf avait fait venir un couple de cygnes qui donnait beaucoup de majesté au site. Un troisième compère était venu les rejoindre. Ils venaient parfois sur le lac, pour le grand bonheur de tous. Malheureusement ils sont tragiquement disparus.
D’après une légende qui remonte à l’antiquité grecque, un cygne muet, sentant venir sa mort, chanta pour la première fois. On raconte encore que juste avant de mourir le cygne chanterait davantage et avec plus de force, selon l’expression le Chant du Cygne. Mais cela n’est qu’une invention des poètes et des philosophes.
Espérons que ce magnifique oiseau à la blancheur immaculée, symbole de grâce, d’élégance et de puissance nous fasse le plaisir de rester longtemps avec nous !
Faut-il y voir un signe pour Gueux … comme dans la chanson de JJ Goldman ?
2016_05_09Gueux202Regarde ma vie tu la vois face à  face
Dis moi ton avis que veux-tu que j’y fasse
Nous n’avons plus que ça au bout de notre impasse
Le moment viendra tout changera de place Il suffira d’un … cygne, un matin.
Un matin tout tranquille et serein.
Quelque chose d’infime, c’est certain.
C’est écrit dans nos livres, en latin.

2016_05_09Gueux201
* le mâle a un tubercule noir à la base supérieure du bec. La femelle porte également un tubercule, plus petit.