Information très importante, à Gueux

Gueux, le 1er Aout 2013 :

Transparence, information, concertation et sécurité, sont les maîtres mots de la Municipalité. Cependant :

La population n’est toujours pas prévenue que depuis Mars 2013, 

le Corps des Sapeurs Pompiers de Gueux n’est plus apte à intervenir sur un incendie quel qu’il soit.

Nous vous rappelons que le premier appel en cas de sinistre est le 18. 

images-1

Ce centre opérationnel, le 18,  fera donc intervenir une autre Unité, la plus proche (Reims ?). Sur place, le Chef d’agré pourra demander l’assistance des Sapeurs Pompiers de Gueux, formés et qualifiés pour tout type d’intervention. Si ces derniers arrivaient en premier sur les lieux du sinistre, ils ne pourraient que rester les bras croisés.

Les raisons sont expliquées dans un précédent article (ici), auquel il me parait important d’apporter de nouvelles précisions pour que les habitants de nos villages soient informés.

Les Conseillers Communautaires se sont réunis ce mercredi 31 juillet 2013  pour aborder des sujets de grande importance pour la Communauté de Commune Champagne Vesle et en particulier la réorganisation du Corps Communautaire des Sapeurs Pompiers. Ce corps communautaire sera divisé en 7 secteurs qui ont la vocation de rester CPI, Centre de Première Intervention avec la compétence incendie. On le sait maintenant, cela nécessite un personnel adapté et bien équipé, et un Véhicule de Première Intervention porteur d’eau de 400 litres. Cinq des sept secteurs sont déjà équipés, le 6 ème est en cours.

Gueux fait partie du 7 ème secteur. Les Elus de Gueux qui préfèrent assurément la politique de la chaise vide ont délégué un seul suppléant pour cette cruciale réunion de la CCCV. Celui-ci s’est contenté de lire la délibération prise lors de la séance exceptionnelle du Conseil Municipal du 24 juillet dernier. Cette délibération n’était pas à l’ordre du jour. Par cette fine décision ici, la municipalité de Gueux botte en touche, demandant à la CCCV, au bout de 4 mois de travail, de s’occuper seule de toute de la compétence incendie.

Pendant ce temps les 3000 habitants de notre secteur* doivent patienter, en croisant les doigts pour que rien de fâcheux n’arrive, même si les autres communes voisines et adhérentes au concept se mangent, elles, les ongles.

Mais qu’apprend-on finalement ?

  • Que sept réunions de travail de la Commission Sécurité de la CCCV ont eu lieu depuis que le SDIS a pris la décision de ne plus accorder le droit de feu aux CPI non équipés (mars 2013).
  • Qu’aucun délégué de Gueux, titulaire ou suppléant n’était présent à ces réunions.
  • Que lors d’une réunion entre élus, le Maire de Gueux a fait part de ses interrogations sur la pérennité du Corps Communautaire
  • Que le Maire de Gueux estime que seul l’avis des élus est important et pas celui des Sapeurs Pompiers
  • Qu’il est faux de prétendre que les véhicules en stationnement à Gueux appartiennent à l’amicale des SP de Gueux, ceux-ci ayant accepté que la CCCV en devienne propriétaire (carte grise à son nom). Cependant chaque véhicule restera affecté à son CPI d’origine.
  • Qu’un véhicule SP en mission n’est pas couvert en cas d’accident si le propriétaire du dit véhicule n’a pas les compétences  “Services de secours et lutte contre l’incendie”. La CCCV de par son statut porte ces compétences.
  • Qu’il est faux de prétendre que les frais d’entretien mécaniques seront supportés par les communes. Ils seront à la charge de la CCCV.
  • Qu’il est faux d’annoncer qu’il faudrait débourser plus de 60 000 Euros pour équiper Gueux : le Chef de Corps de Gueux détient déjà 4 propositions de véhicules d’occasion réarmés et remis à neuf pour une enveloppe de 25 à 35 000 Euros.
  • Que le secteur de Gueux couvre 3 000 habitants. Cela revient à dire que la part de chacun pour l’acquistion du véhicule serait environ de 7 à10 Euros par habitant.
  • Que les 6 communes autour de Gueux sont d’accord pour prendre en charge leur part de financement.
  • Que les SP en sont réduits à aller rencontrer chaque citoyen de Gueux pour leur expliquer la situation et leur demander de participer financièrement à l’achat du VPI.

* Rappel, notre secteur couvrirait Gueux, Vrigny, Coulommes, Janvry, Germigny, Mery-Prémecy et Ormes