Jacquet, ou Romieu ?

Gueux, le 15 mai 2014 :

FrancigénaNi l’un ni l’autre en ce qui me concerne. Le Jacquet est le nom donné aux pèlerins qui se sont rendus à Saint-Jacques de Compostelle et en ont rapporté la célèbre coquille. Le Romieu est le nom donné à ceux qui se sont rendus à Rome.

Mais toi, où es-tu allé ? Me demande-t-on depuis mon retour ! Je suis simplement allé rendre visite à une petite chapelle assise dans les gorges de l’Evi, sur les premières pentes du Moleson, en Suisse. Dédiée à Notre Dame, ce petit édifice m’a donné l’idée d’appeler mon Chemin de Notre Dame (de Gueux), à Notre Dame (de l’Evi).

Il se trouve que les 3/4 de ma route en empruntaient une autre, la Via Francigéna, que l’on attribue à Sigéric, archevèque de Canterbury. Il l’a particulièrement décrite en 990, en revenant de Rome vers sa ville en Angleterre.

VF2014

                                                                         Rome ? C’est tout droit …

Il se dit que Sigéric ne fut pas le premier anglais à accomplir le pèlerinage de Rome. Ce serait le roi saxon, Caedwalla, en 689 … mais le nom de Sigéric fait aujourd’hui référence, par les détails historiques de son parcours.

Les grands axes romains constituent l’épine dorsale de la Via Francigéna sur de très longs kilomètres. Certains sont devenus des chemins ruraux, vicinaux et des chemins forestiers généralement bien balisés. D’autres sont maintenant des routes départementales, ou nationales évidemment peu propices au pèlerinage ou à la randonnée.

La Francigéna est donc une voie empruntée par les pèlerins qui se rendent à Rome, beaucoup moins connue que le Chemin de Compostelle, mais qui commence sérieusement à faire son … Chemin.

VF2014_1001