J’vous jure que c’est vrai … #3

Après les premiers volets de cette mini-série que vous retrouvez ici, j’aborde le troisième argumentaire de la profession de foi de la liste d’opposition en 2008. Voici ce qui était également promis :

Ensemble, protéger l’environnement

1564583957Nous préparerons un Plan de Développement Durable pour la commune se basant sur le pacte Eco-citoyen de Nicolas Hulot. Ce plan définira les actions à mener au niveau communal (réduction des déchets, récupération des eaux de pluie, économie d’énergie …) et permettra à chacun, s’il le souhaite d’oeuvrer concrètement à la préservation de notre patrimoine environnemental.

Notre village souffre particulièrement des nuisances sonores : le TGV, la circulation automobile intense sur certains axes s’ajoutent aux survols de la Chasse et aux bruits de l’autoroute.

Nous initierons une concertation résolue avec le Réseau ferré de France, la société autoroutière Sanef et les autorités compétentes pour mettre en oeuvre les mesures protectrices indispensables au respect des riverains de ces structures d’intérêt général.

Bilan ?

2014_02_05 Gx107Le fameux Plan de Développement Durable est resté dans les cartons. Les déchets verts de l’ancien dépôt sont recouverts d’une mince couche de terre. Aujourd’hui même, une entreprise y dépose des tonnes de gravas de toute sorte. Il seront à nouveau camouflés par une couche de terre  avant d’être peut-être un jour rendus à la culture. Espérons qu’ils ne referont pas surface !

La récupération des eaux de pluies n’a pas été abordée. Plus grave, conséquences d’un manque de suivi (et de bon sens) lors des travaux de voiries, les eaux de ruissellement polluées de la voie publique se déversent maintenant dans le lac. Ce qui n’est pas conforme à la Loi.

Les économies d’énergies ont certes été faites sur l’éclairage public avec un sérieux bémol en matière de sécurité.

Les accords passés avec la Frédonca, fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles de Champagne Ardenne, pour glaner quelques subventions ont été bafoués notamment par un arrosage copieux d’herbicide type Round-up sur le terrain de foot des enfants sans même que les instructeurs en aient été informés (voir ici).

Le TGV et l’Autoroute font toujours autant de bruit qu’en 2008. Heureusement que les municipalités précédentes s’étaient sérieusement penchées sur ces problèmes de nuisance ! Les anciens peuvent en parler !

La liste est longue, mais pour en terminer, je tiens à souligner le sort qui est fait à notre patrimoine végétal. Des arbres sont coupés, un peu partout, soit-disant parce qu’ils présentent un caractère de dangerosité. Là où ils pourraient être taillés, aménagés, ils sont abattus, découpés en stères de bois dont les bons morceaux disparaissent aussi vite qu’ils sont entreposés. Mais où vont-ils, donc ?

A suivre …

-Edité le 11 février 2014