Kolossal erreur !

Gueux, le 31 aout 2014 :

2014_08_31CDF302Faire péter le Das Lied der Deutschen, à la place de la Marseillaise devant le Monument aux Morts pour honorer leur mémoire et célébrer le 70 ème anniversaire de la Libération du village était assez déplacé, surtout en présence de Catherine Vautrin, Ministre, Députée de la Marne et Présidente de Reims-Agglo, seule politique à avoir fait le déplacement à Gueux ce dimanche matin, et très attachée à notre village.

Les chinois disent que la première fois, c’est une erreur, mais qu’à la seconde, on le fait exprès. L’embarras du Président du Comité des Fêtes, qui n’avait pas envisagé une telle mésaventure, témoignait de sa bonne foi quand l’assemblée s’est mise à entonner la Marseillaise, la vraie, à capella : Intense moment d’émotion, de solennité et de rassemblement qui donne raison à l’article d’hier (2014, millésime rassembleur à GueuxVoir Ici).

Kolossal erreur, c’est sûr,  et comme la vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier (Antoine de Saint-Exupéry), il est certain qu’on ne s’y laissera plus prendre !

2014_08_31CDF301Vite oublié l’incident a fait place aux discours où Jean-Pierre Ronseaux a d’abord remercié la présence des citoyens et félicité en particulier les Sapeurs-pompiers locaux pour leurs efficaces interventions après la tornade du 10 août. Il a insisté sur l’importance du rassemblement et du dialogue dans une période particulièrement délicate pour tous : les préoccupations liées à l’intercommunalité, la réforme des rythmes scolaires, la vente des terrains du lotissement vert …

Catherine Vautrin le soutient, reprochant au gouvernement de ne pas avoir laissé travailler les parlementaires sur le pénible sujet de la réforme des rythmes scolaires, puisqu’il s’agit d’un décret et non d’une loi.  Elle rassure l’assemblée en assurant que la Présidente de Reims-Métropole n’a pas l’intention de dévorer les petits villages de la Communauté de Communes Champagne-Vesle, mais au contraire d’ouvrir le débat, et de mettre en oeuvre des solutions pour un rapprochement intelligent. Le Maire doit rester le patron de sa commune, en terme de sécurité, de gestion de son territoire. Il doit pouvoir travailler sans passion et calmement avec son Conseil Municipal.

Quand on est capable de rassembler et de travailler ensemble, alors notre territoire est gagnant. C’est le sens de mon engagement, et c’est pour cela que je suis très contente de passer ce moment avec vous. Très bonne Fête Patronale. à tous.