L’ AS Gueux Foot fête la nouvelle année

Gueux, le 5 janvier 2015 :

2015_01_5 ASGxU10-U11_101

AS Gueux U10-U11

Il étaient plus de 350 enfants de 6 à 13 ans à évoluer dans le Gymnase du Collège Raymond Sirot ce week-end à l’occasion du traditionnel tournoi de l’AS Gueux école de Foot. Ce chiffre impressionnant démontre d’une part l’attachement qu’ont les équipes de la région à se déplacer à Gueux, et d’autre part la parfaite maîtrise des organisateurs, tous bénévoles du club local.

Dès samedi matin les plus jeunes (U6/U7) étaient à l’ouvrage, relayés dans l’après midi par leurs ainés (U8/U9). Le nombre des équipes engagées  (18 et 25) était tel qu’il a fallu faire jouer les enfants sur des 1/2 terrains. Bien qu’on pratique pour le plaisir à cet âge, et sans objectif de classement, le besoin de gagner les match se fait sentir et se traduit quand même par des explosions de joies, ou des larmes de détresse.

Le même soir, les plus grands (U12/U13), avaient à se disputer, et pour la première fois, les plus belles coupes mises en jeu. Des 14 équipes engagées c’est Gueux qui a remporté la finale, en battant le voisin Tinqueux sur le score étroit de 1 à 0.

2015_01_5 ASGxFoot102Le Dimanche était consacré aux 16 équipes des U10/U11. Tinqueux a brillamment emporté la plus belle des coupes devant Wilson, Gueux 1 finissant à la troisième place. En engageant 3 équipes, respectivement 3ème, 7ème et 11ème, le club local a fait très bonne impression.

Bravo encore à l’AS Gueux Ecole de Foot, à ses dirigeants, encadrants du Club et à leur dévouement. Merci aux parents pour leur implication. Merci aux enfants pour le plaisir qu’ils transmettent et particulièrement pour leur conduite sportive. Si parfois on ne sait même plus qui des parents, des dirigeants ou des enfants sont les moins raisonnables, oubliant trop vite que le plus important c’est de participer* , il est appréciable de souligner que l’AS Gueux école de Foot véhicule depuis de nombreuses années une image positive dans le microcosme du football régional. C’est assurément là l’essentiel.

*Attention ! Pierre de Coubertin n’a jamais dit l’important c’est de participer.  Mais l‘important dans la vie ce n’est pas le triomphe, mais le combat, l’essentiel ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu.

Par contre on lui doit bien cette formule : Les Jeux Olympiques doivent être réservés aux hommes. Le rôle des femmes est de mettre la couronne sur la tête des vainqueurs. Pardonnez-lui, mesdames,  … c’était il y a si longtemps !