L’ astacus leptodactylus aux bains … à Gueux

Gueux, le 25 sept. 2014 :

2014_Ecrevisse101Astacus leptodactylus est le nom savant de l’écrevisse turque à pattes grêles

Originaire des bassins fluviaux des Mers Noire et Caspienne, et de la Turquie, cette écrevisse a été introduite en France à partir des années 1960 pour la consommation alimentaire et l’aquaculture, alors que les espèces locales étaient en forte régression. Elle peut dépasser de loin la taille de ses cousines, et mesurer jusqu’à 30 cm. Les plus grosses peuvent peser une centaine de grammes.

Ses pattes, longues et fines permettent de l’identifier rapidement, de même que ses grandes pinces effilées.

2014_Ecrevisse202Puisqu’elle s’accommode bien de milieux stagnants et chauds, elle aurait trouvé  … on ne sait pas trop comment du reste … résidence dans le lac de Gueux où elle prolifère à grande vitesse. Cette bestiole là semble bien devenir invasive et concurrencer les espèces locales. Du reste les petites écrevisses grises du lac semblent bien avoir disparu.

Si c’est bien d’elle qu’il s’agit, alors il faut savoir cette espèce est partiellement protégée au niveau national et que sa pêche en rivière est soumise à règlementation. Son ennemie jurée est l’écrevisse américaine, plus brune  considérée comme nuisible et qui n’a pas, semble-t-il encore élu domicile dans les eaux des lacs de Gueux.

Omnivore, la belle astacus leptodactylus se nourrit de petites proies vivantes ou mortes et de débris végétaux. En tout cas, nos pêcheurs n’ont pas fini d’en découdre avec cette vorace qui n’hésitera pas à sauter sur le moindre petit vermisseau.

Pour en savoir un peu plus sur les écrevisses : Ici

2014_Ecrevisse201