La chance est la forme laïque du miracle

Gueux, le 17 février 2014 :

2013_08_09_Eglise_112 - Version 2Oui je me répète : si elles restent impénétrables, les Voix du Seigneur pèseront dans la balance le 23 mars prochain. Les élus s’en sont aperçus, eux qui ont laissé pourrir notre église malgré les grandes promesses faites par monsieur le Maire et son premier Adjoint en juillet 2009 *. Alors à J – 30 du passage aux urnes, on s’active dare-dare dans la maison de Dieu.

Le chauffage de l’église a rapidement été démonté. Il aurait été logique de faire ces travaux à la belle saison. Ceci étant, si les paroissiens ont froid pendant l’office, ils peuvent toujours venir se réchauffer à la lumière de Dieu, n’est-ce pas ?

J’ai fait, il y a peu, ce billet (Ici). Néanmoins je me dois d’insister à nouveau sur l’aménagement de la future Sacristie (qui selon les excellentes suggestions de l’abbé Rodrigues sera transférée dans la petite pièce à la droite de l’autel, et uniquement réservée au culte. Je l’avais déjà annoncé : il est impossible d’y construire des toilettes pour handicapés. L’ouverture de ce local PMR est normalisée à 900 mm minimum, tandis que la porte de la pièce dont nous parlons ne fait que 830 mm de large. Malgré mes remarques, un plan a été tracé par l’adjoint des bâtiment, voirie, réseaux comme il se nomme. Une chose est sûre, ce courageux monsieur travaille avec ardeur et conviction, mais manque peut-être un peu de réalisme.

PMRéglise

Paul Guth a dit que la chance est la forme laïque du miracle. Les murs de l’église s’écarteront-ils comme les eaux de la mer rouge ?

On comprend ainsi mieux, peut être, les difficultés que rencontrent les entreprises mandatées pour travailler dans le village, et que faire et défaire soit devenu un vrai casse-tête pour elles. Et puis, qui les paye ?

*En juillet 2009, le maire et son premier adjoint m’ont reçu, pour m’entendre au sujet de travaux nécessaires à l’église : il y avait alors urgence à rénover la sacristie et l’annexe,  par ailleurs notre coq de clocher menaçait de chuter. J’avais déjà expliqué la double problématique des toilettes à l’intérieur du bâtiment : leur accès PMR, et leur entretien. J’ai alors suggéré qu’il serait plus utile d’offrir à nos administrés des locaux d’aisance convenables et utilisables par tous à tout moment entre l’église et la mairie. Il est ressorti de cette conversation positive que je serai sollicité pour toute intervention concernant l’église … C’était avant !