La classe, devant les écoles … à Gueux

Gueux, le 5 mai 2016 :

2016_04_30Gueux801Je n’y croyais pas, pensant qu’il s’agissait d’une mauvaise blague. Finalement j’en ai eu la preuve. Voici donc la nouvelle campagne d’affichage publicitaire pour le lotissement communal de Gueux. Tiens, ne serait-il déjà plus Vert, celui là, dont toutes les parcelles devaient être vendues depuis … ouh là là !

Evidemment, ce n’est pas la commission que j’ai proposée de créer il y a  2 ans qui est à l’origine de cet affichage. Comme d’habitude, le mépris a été la seule réponse apportée à cette suggestion, étant bien entendu que la minorité ne peut se permettre que d’avoir de mauvaises idées … le génie étant réservé à l’élite locale. Ben les amis,  on voit une fois de plus le résultat !

J’aurai l’occasion de revenir sur nos propositions faites pour le bien de notre village et écartées d’un dédaigneux revers de la main. En attendant, il est quand même regrettable de critiquer les associations qui font de l’affichage soit-disant sauvage quand on est incapable de proposer autre chose qu’un format A4 dans une pochette plastique agrafée sur une banale planchette de bois. Même si c’est éphémère, ce n’est pas très représentatif de la personnalité du village, et encore moins formateur pour les enfants des écoles qui se sont trouvés nez à nez avec ce monument à la gloire de l’inefficacité  !

Le pire, c’est qu’on trouve ce genre de pancarte à chaque entrée du village. Ce devait être pour séduire les visiteurs du 1er mai ! La classe !

Pendant qu’on y est, pourquoi pas ouvrir un bureau dans l’enceinte du circuit ? Tiens,  la petite maison du gardien aurait pu servir de lieu d’exposition/vente. Une résidence à Gueux intéresse peut-être davantage les propriétaires de Porsche, de Ferrari et autres belles voitures qui s’arrêtent régulièrement devant les stands, plutôt que les matinaux chineurs de la brocante !

Remarquez, à chacun sa vision de l’avenir de Gueux, et surtout à chacun sa com’ !

Cela ira beaucoup mieux avec la Communauté Urbaine de Reims dont les solutions radicales, … efficientes et pérennes,  seront évidemment bien entendues, elles !