Le bonheur … selon Saint Augustin

Gueux, le 21 juin 2016  :

Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède !

KT4juin2016La dernière séance de KT4 hier soir a été pour moi l’occasion de revenir sur cette citation de Saint-Augustin …  un vrai patachon pour certains. Né au 4ème siècle de père païen, et d’une mère chrétienne, il prit la décision de se faire baptiser à l’âge de 32 ans avant de se consacrer à la prière, de devenir prêtre puis évêque d’Hippone, en Algérie.

Ce parcours un peu particulier l’ayant amené à défendre la doctrine chrétienne sur tous ses fronts lui vaut aujourd’hui de partager le titre de Père de l’Eglise Romaine … comme quoi !

Ce n’est pas un secret, j’apprécie Saint-Augustin, à qui un des magnifiques vitraux de l’église Notre-Dame de Gueux est dédié. Je me suis souvent servi de ses citations pour illustrer les séances de KT qui ont mené les enfants à leur Profession de Foi samedi dernier. Grâce à lui et à un éclairage … particulier,  grâce aussi à de déprimants lointains souvenirs de KT, mais surtout grâce à la bienveillance de notre Curé Pascal Rodrigues, j’ai essayé d’emmener les enfants sur un Chemin de Foi qui n’en fera certes pas des Pères de l’Eglise, mais je crois des amis sincères de Jésus. Ceux qui s’aiment se retrouvent forcément, un jour ou l’autre.

Donc hier soir, pour notre dernier rassemblement officiel, j’eus la surprise de recevoir et de partager avec mon épouse de magnifiques cadeaux que m’ont offerts les enfants, aidés de leurs parents. C’est trop !

Leur seule présence, une semaine après leur cérémonie, était déjà un cadeau en soi … leurs petits mots glissés en cachette, leurs sourires, me comblaient de joie. Mais ils tenaient à nous rassembler autour d’un pot amical et nous offrir, à mon épouse et à moi-même une excellente occasion de nous retrouver en tête à tête et de faire le point sur une année spirituelle un peu spéciale. Puis nous avons tous ensemble partagé un merveilleux moment d’amitié.

Oui, alors je me suis senti riche, très riche, immensément riche, et j’ai donc pensé à mon pote Saint Augustin.

Merci à tous, Adèle, Charlotte, Kacie, Mélina, Marie, Alexis, Baptiste, Gauthier, Guillaume, Maxime, Tom et leurs parents !

Avec une pensée particulière pour Alice.

Avance sur ta route, car elle n’existe que par ta marche ! C’est encore de lui, évidemment !