Le Circuit fait gronder, à Gueux

Gueux, le 14 juin 2014 :

Capture d’écran 2014-06-14 à 13.16.44Si je devais dire qui des deux fait le plus de vacarme, entre le Circuit de Gueux et ses détracteurs, j’opterais volontiers pour les seconds, de moins en moins nombreux, mais obstinément arc-boutés sur leurs vieux fantasmes inassouvis. Le moindre prétexte est bon pour faire hurler les décibels de leur mécontentement. C’est vrai, par deux fois en huit jours la ligne droite du CD 27 a été fermée. C’est encore vrai que la seconde fermeture s’est faite au milieu de la semaine sans avoir été annoncée … ni même par pastouch.fr , rhôoo !

Le Circuit de Gueux a été inscrit en hâte sur la liste des Monuments Historiques pour le préserver à un moment où sa possible destruction faisait beaucoup de bruit. Il est clair que cela pose aujourd’hui quelques problèmes d’aménagement, mais cela a évité toute destruction sauvage, les quelques bâtiments détruits ou massacrés, c’est selon, n’ayant pas été inscrits sur cette fameuse liste.

Je l’ai dit et écrit : il y a des structures dont on aurait pu se séparer et qui favoriseraient aujourd’hui l’aménagement du site, et d’autres valeurs historiques trop méconnues pour être reconnues et qui auraient mérité d’être protégées. On ne fait pas d’omelette, même de mauvais goût, sans casser des oeufs …

My beautiful picture

Etat dans les années 1980

Les vestiges du Circuit de Gueux, propriété de la commune, sont entre les mains des Amis du Circuit qui y font ce qu’ils pensent avoir à y faire. Il y a 10 ans bientôt, un villageois s’évertuait avec un pinceau et trois couleurs à rendre vie à un modeste logo … et puis l’ensemble est sorti de l’oubli. Il est aujourd’hui, visité, revisité, photographié, filmé, adulé et … détesté. Ses belles images circulent néanmoins dans le monde entier et invitent des passionnés à venir faire un petit tour du berceau de Fangio en Europe, ou s’arrêter un moment au pied de la tour pour prendre quelques clichés, seuls, ou à plusieurs.

CDGxBP

Venir à Gueux, s’y arrêter c’est aussi l’occasion de consommer. S’il était possible d’y stationner quelques jours, quelle belle occasion pour aller frapper la petite balle sur le Golf, s’intéresser à notre histoire locale, s’alimenter et repartir avec des produits du terroir avant d’aller visiter Reims et notre belle région !

Sans penser revenir aux heures glorieuses du Circuit de Reims (on disait comme cela quand il était florissant), le Circuit de Gueux mérite, pour notre économie locale et régionale, qu’on parle de lui, même s’il doit un jour partager son nom avec celui de la grande voisine.

Clairement une partie de la municipalité de 2008, peut-être contrainte et forcée, a petit-à-petit adouci son regard vers cette incontestable pièce maîtresse de notre patrimoine. Sûrement qu’ensemble, et donc autrement, l’équipe municipale de 2014 saura réunir toutes les compétences pour aboutir à un vrai projet,  convenable pour tous.

Pour conclure, avec le sourire, je rappelle que la célèbre tour du Circuit de Gueux servit également de PC des FFI du 22 juillet au 26 août 1944. N’est-ce pas l’occasion d’y célébrer tous ensemble le 70 ème anniversaire de la libération du village … sans nécessairement fermer la ligne droite !

My beautiful picture