Le dernier cadeau de Michel

Gueux, le 28 juin 2015 :

2015_06_28CdG101Tout le monde ou presque connait Michel Caquot. L’homme n’a pas sa langue dans sa poche mais il sait la tourner au moins sept fois dans sa bouche avant de se prononcer (un exemple à suivre …). Il a, comme chacun sait, abandonné ses fonctions de Conseiller Général après avoir été élu haut la main pour ses deux mandats consécutifs, préférant ne pas repartir dans une nouvelle mission avec le nouveau Conseil Départemental. Le canton, on pourrait dire son canton, fort de 38 communes lui doit beaucoup. Si l’ancien maire de Muizon a su donner une touche personnelle au développement de son village tout en restant dans la lignée de son prédécesseur, son regard s’est également porté vers les autres. Très attaché depuis le début au District de Gueux, devenu la Communauté de Communes Champagne Vesle, il n’a eu de cesse d’offrir son temps,  son talent et sa pugnacité au service de tous.

Véritable passionné du Circuit de Gueux, il a particulièrement oeuvré pour que ce lieu historique ne disparaisse pas, mettant en particulier toute son énergie à faciliter des manifestations comme celle du Week End de l’Excellence. Michel, lui, l’a compris depuis longtemps : le potentiel touristique du site est énorme pour la région.

Le point noir du Circuit, à cause de ses nombreuses fréquentations, restait la sécurité. Michel Caquot s’était engagé a apporter une solution avec le Conseil Général. C’était promis … et le Conseil Départemental vient de concrétiser sa requête :

La ligne des stands est maintenant parfaitement délimitée et le dépassement sur la ligne droite est strictement interdit sur toute la longueur des tribunes.

Evidemment, tout le monde n’est pas satisfait. Certains n’ont pas encore bien compris le principe, et d’autres ont déjà défié le concept (et le code de la route) ce week-end en franchissant la ligne blanche fraîchement peinte pour dépasser un véhicule jugé trop lent. Il est à souhaiter, pour ces citrons pas assez mûrs mais trop pressés, qu’ils reviennent rapidement à la raison.

Puisqu’on a coutume de juger sur les résultats : Bravo, merci Michel et bonne retraite !

2015_06_28CdG102