Le petit pont de bois … à Gueux

Gueux, le 17 mars 2015 :

PetitPont1900Le petit pont de bois, qu’on traversait naguère, avait été réalisé avec goût à la fin du XIXème siècle pour permettre aux habitants de Gueux-bourg de franchir les 2 pièces d’eau et de longer la propriété bordant le grand lac. Ils pouvaient ensuite emprunter la petite sente qui mène toujours au vieux cimetière de Gueux-village.

Sans doute fortement endommagé lors de la Grande Guerre on lui préféra une réalisation en béton à la fin des années 20. Cette laide, mais robuste version que beaucoup d’entre nous ont connue a fait place, lors de la première mandature de Claude Bien à un sympathique retour vers la version bois du passé. L’équipe municipale de l’époque souhaitait maintenir à Gueux son caractère champêtre (rural n’est pas interdit non plus …), en plaçant ou replaçant dans leur contexte des répliques de la vie d’antan. C’est à cette époque que le petit lac a été partiellement recreusé, après avoir été bouché en 1964, et qu’une cascade de pierres a été créée pour favoriser l’oxygénation de l’eau.

On le sait bien, ces structures, tout en bois, nécessitent un gros travail de protection et d’entretien régulier.

2015_03_17Gueux102Notre petit pont de bois a été partiellement détruit, hier soir. Ce sont des habitants du village, membres de la toute nouvelle association de pêche, qui s’en étant aperçu ont pris l’heureuse initiative de récupérer les morceaux de bois dans l’eau et de sécuriser le passage avec du ruban de signalisation. Bravo à eux !

Les langues en colère se délient et j’ai appris ce matin que des informations de prévention avaient été transmises à la mairie, depuis plusieurs mois, par des pêcheurs ayant constaté que certaines structures du petit pont présentaient de sérieux signes de vétusté et de fragilité … et qu’il pouvait y avoir danger. De cela, mes amis, je n’ai pas le souvenir d’en avoir entendu parler en Conseil Municipal …

Mais enfin, que s’est-il donc passé, hier soir ? Notre jeunesse, cible privilégiée et souvent réunie aux abords du lac serait-elle réellement coupable ? L’acte est-il malheureusement volontaire, ou la rupture attendue du garde corps s’est-elle faite sous le poids d’un … usager qui s’est retrouvé le cul dans l’eau, taisant bien légitimement sa mésaventure de peur de sévères représailles ?

L’avenir nous le dira, peut-être, si toutefois une plainte a été déposée par la municipalité pour … vandalisme, ou par un plaignant transi pour … mise en danger.  En tout cas, s’il y avait eu concertation et si le nécessaire avait été réalisé en temps et en heure, cet incident qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques ne serait sans doute pas arrivé. Mais avec des si !

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui nous sommes contraints de faire enfin quelque chose pour sécuriser l’endroit !

Merci encore à nos amis pêcheurs très réactifs et qui, s’ils avaient la banane il y a quelques jours encore ont un peu perdu l’envie de se fendre la poire à quelques semaines de l’ouverture de la pêche !

GxLacs1960

Pont en béton, vers 1960