Le petit ruisseau du Beaujolais Nouveau … à Gueux

Gueux,le 24 novembre 2014 :

2014BeaujolaisCDF101Il semble révolu le temps des grandes rivières de Beaujolais Nouveau qui faisaient le bonheur de la Grande Distribution. Avec un recul de 30 000 hectolitres soit plus de 10 % des ventes de 2013, le vin au goût de fruits rouges et à l’odeur de banane ne déplace donc plus les foules.

La Grand Messe du troisième jeudi de novembre perd de plus en plus de fidèles, pas seulement à cause de la banalisation d’un phénomène vieillissant. Victime de son succès planétaire, le Beaujolais n’a pas tout à fait compris que le contexte économique faisait aujourd’hui la Loi, à Gueux comme ailleurs, et que les efforts devaient être réciproques.

Cette tradition fédératrice et vieille de 50 ans ne doit pas mourir, mais a besoin d’un bon lifting. C’est ce qui a été proposé, à Gueux samedi soir, par le Comité des Fêtes. Ceux qui avaient répondu présents, certes peu nombreux au regard de l’année passée, ont fortement apprécié cet excellent moment de convivialité en partageant de généreuses portions de crudités, charcuteries et fromages, avant d’en terminer avec une salade de fruit bien fraîche, le tout accompagné d’une dégustation de deux vins triés sur le volet.

Pas besoin de sono. Les conversations, les blagues et les rires ont su à eux seuls donner à cette belle soirée de nouvelles et encourageantes couleurs pour l’avenir de notre village.

On pense déjà à l’année prochaine, en se disant qu’une soupe à l’oignon pourrait clôturer ce beau rassemblement, un moyen comme un autre de faire renaître la lointaine tradition du Chabrot.

Ce petit ruisseau là a un bel avenir.