L’Emmerdeur … à Gueux

Gueux, le 2 décembre 2015 :

2015_12_01Gx101L’Emmerdeur est un savoureux film de Francis Veber réalisé par Edouard Molinaro et sorti en 1973. Il rassemble Lino Ventura, dans le rôle d’un tueur à gage en mission et Jacques Brel, un brave type du genre très collant et empêchant le tueur d’accomplir cette abominable mission.

Comme on dit, toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé est purement fortuite … néanmoins, étant passé pour un Emmerdeur hier matin alors que  je questionnais simplement deux de nos édiles sur les règles à appliquer en matière de sécurité de personnel, je n’ai pu m’empêcher d’éclater de rire en repensant à ce film franchement très drôle.

Finalement, tant mieux, si quelqu’un la ramène pour rappeler à celui qui se prend pour l’ombre du Roi Soleil et à sa cour que les élus locaux doivent respecter des principes déontologiques consacrés par leurs charges de représentants de la République … Française. Et c’est un honneur pour moi que de m’y coller !

Fasse le Ciel que je me plante, mais Gueux me paraît être au bord du précipice. Le grand pas en avant tant annoncé par la majorité actuelle en est d’autant plus redoutable !

Hier matin donc, alors que j’interpellais le Maire sur l’intérêt économique d’installer les illuminations de Noël avec une seule nacelle et quatre employés communaux, plutôt que d’utiliser les services affûtés d’une société locale, habituée et performante (pour un coût estimé de 3500 Euros environ …), une adjointe m’a rétorqué, trop rapidement sans doute : Tu trouves l’argent où, toi ?

Effectivement, moi je n’ai pas cet argent … et assurément la commune ne l’aurait donc plus non plus ! Pourtant en voyant le Maire dégustant son café nonchalamment installé dans son mobilier de bureau rutilant neuf, je me disais qu’il y avait peut-être d’autres priorités à faire au village en matière de dépense !

Alors Emmerdeur pour défendre bec et ongles les intérêts de notre village ? Oui, absolument, et fier de l’être ! A suivre !