Les enfants du KT montrent l’exemple … à Gueux

Gueux, le 15 mars 2016 :

2015_03_14KT4-503Au lendemain d’un concert donné en l’église ND de Gueux le dimanche 6 mars, les enfants du KT m’ont interrogé : Mais qu’est-ce qui s’est passé ici ?

Il m’a alors fallu leur expliquer que des adultes responsables avaient pris possession de l’église pour se donner en concert, et que le résultat offrait effectivement un bien triste spectacle : meubles, cierges, bouquets de fleurs déplacés,  chaises en vrac, micros débranchés, papier de bonbon sous l’autel, bouteille d’eau sous une chaise, ambon et pupitre en balade et j’en passe. Un vrai capharnaüm ! De capharnaüm à Capharnaüm la transition était toute trouvée pour rebondir et parler du village de pêcheurs au bord du lac de Tibériade où Jésus fit le recrutement de ses premiers cadres Pierre, André, Jacques et Jean. C’est aussi cela, le KT !

En quittant les enfants ce soir là, je pensais que tout avait été dit et qu’il n’aurait pas fallu beaucoup de temps aux utilisateurs indélicats pour remettre tout en ordre au cours de la semaine qui commençait.

Dans tes rêves … selon l’expression à la mode  !

2015_03_14KT4-501Hier soir après l’école, ma petite équipe du KT faisait le même et triste constat : tout était encore en désordre malgré plusieurs rappels de notre cher abbé. Alors pris d’un grand élan de générosité et de solidarité onze paires de petits bras se sont spontanément mis au boulot et ont remis l’église en état en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Balais, pelles et balayettes aussi étaient de sortie. C’était simplement beau, vraiment émouvant et priant sans aucun doute !

J’eus même un instant l’impression que le soleil se mêlait à la fête en donnant au grand vitrail de la Passion un éclat différent …mais ce ne fut qu’une impression, évidemment !

2015_03_14KT4-504Que se serait-il passé si un enterrement ou une autre célébration avait eu lieu la semaine passée ?

J’ai appris depuis que les choristes du cru avaient été pressés d’aller prendre un pot de fin de concert. Ils ont juste eu le temps de coller une affiche pour leur prochain spectacle sur le panneau réservé aux annonces pastorales, quand même !

Ce serait quand même regrettable que de telles incivilités nuisent à d’autres formations musicales toujours soucieuses, elles, de rendre les espaces mis à leur disposition dans un état plus que convenable.

Certains ou certaines diront sûrement que je … titille, pour rester poli. Je tiens à dire que je m’en moque éperdument. Le constat est que les enfants de nos villages ont à coeur de défendre et de protéger leur patrimoine. C’est encourageant et c’est une magnifique leçon qu’ils viennent de donner ! Merci les amis !

2015_03_14KT4-502