Les petits jardiniers au boulot, à Gueux

Gueux, le 18 juin 2014 :

CabaneOn l’avait vu au soir de la première réunion du nouveau Conseil Municipal, le 28 mars dernier, les portes du Château étaient farouchement fermées. Seules les clés de la cabane du jardinier avaient été confiées aux élus de l’opposition (voir ici).

Respectueux des attentes des habitants du village, nos 4 mousquetaires-jardiniers se sont mis au boulot dare-dare, intégrant les quelques commissions mises en place et démontrant non pas leur volonté de bien plaire, mais leur détermination à bien faire pour le village. De source sûre, leur travail est apprécié et leur participation à la sacro-sainte réunion dite de travail précédant les assemblées du Conseil Municipal est assurée, au moins pour la prochaine fois. C’est une avancée considérable.

Pouvaient-ils s’attendre à un peu plus de reconnaissance en siégeant, même sur un tout petit strapontin de suppléant, au Conseil d’Administration du Collège ? Eh bien même pas ! L’appétit féroce de la majorité à nouveau a frappé hier soir. Les consignes de vote des nombreux absents avaient certainement été données aux porteurs de pouvoirs. Rejetée du poste de titulaire par 14 voix contre 5, la seule membre de l’opposition a fait le même score en se représentant au poste de suppléant. Jardinière tu es , jardinière tu resteras !

Une petite lueur, peut être démagogique dans cette tristesse démocratique est que la petite cendrillon de l’opposition a reçu le soutien d’une voix de la majorité. Laquelle ? Peu  importe, même si la signature semble évidente ! Voilà peut-être un autre signe d’ouverture, me suis-je mis à penser, optimiste de nature.