Les sapeurs-pompiers en deuil… à Gueux

Gueux, le 15 novembre 2016 :

spvgv1984-v2

SPGueux1984- Clic pour agrandir

En janvier dernier j’adressais un hommage à celui qui fut son Chef de Corps, Louis Beudin (Voir Ici)A peine un an après, c’est donc une nouvelle figure emblématique du village qui vient de nous quitter, Jacques Compas. C’est dans l’église Notre Dame de Rosnay, son village d’origine. qu’ont eu lieu ses derniers adieux. Jacques connaissait tellement de monde qu’il semblait impossible d’y accueillir l’ensemble de ses amis hier après-midi. Cela n’a pas empêché le bouche à oreille de fonctionner et d’inviter ainsi toutes celles et ceux  qui auraient aimé lui présenter un amical au-revoir d’observer un instant de recueillement ou de prière, et d’avoir une pensée pour sa famille.

Compas, c’est une merveilleuse histoire, qui mériterait d’être écrite si cela n’est pas déjà fait.  C’est en 1890 que Léon a créé à Rosnay une petite entreprise de commerce d’engrais. Son sérieux et la qualité de son service lui permettent rapidement de rayonner sur tout le secteur. Je ne sais plus quand la société s’est implantée à Gueux, évidemment… route de Rosnay. Les taxes professionnelles encaissées par la commune depuis des années, la volonté d’embaucher prioritairement du personnel local et l’implication de Jacques à Gueux auraient mérité un peu plus de considération de la part de la municipalité en 2010. Un des arguments majeurs de Compas est bien :  Agir ensemble ! A méditer !

Plus récemment, le grand passionné d’automobile qu’il était joua un rôle important dans la sauvegarde de notre Circuit de Gueux. Mais l’heure est à la tristesse, et puis nous sommes finalement si peu à partager des regrets sur les méthodes employées ici pour régner en maîtres.

Compas, négociant de par ses origines familiales, et bien qu’appartenant maintenant à l’immense groupe Vivescia a su conserver sa taille humaine et son sens de l’engagement au bénéfice de tous. Quelle belle dédicace tu nous laisses !

Repose en paix, mon cher Jacques, tu l’as évidemment bien mérité.

Villages, Hier & Aujourd’hui adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

SPDCD