Les rues, à Gueux #8 : allée des Fleurs

Gueux, le 15 septembre 2015 :

Allée des FleursAutrefois appelée Chemin ou Ruelle des Charbonnières, l’allée des Fleurs doit son nom à l’équipe municipale des années 60/70 qui avait pas mal bouleversé la toponymie du village. C’est aussi à cette période que fut rebouché le Petit Lac, et détruit le lavoir du Grand Lac. N’est-il pas vrai que les noms de chemins, de rues, de lieux, sont des témoins du passé et appartiennent à la mémoire collective, tout comme les monuments et les bâtiments chargés d’histoire ?
Les modifier pour flatter sa personnalité ne cause certes pas un énorme préjudice, mais peut cependant témoigner d’un certain manque de respect de l’Histoire locale et de ses artisans. Chaque municipalité y a évidemment sa part de responsabilité, à un moment ou un autre. Les exemples sont nombreux.

Mise en sac

Charbonniers en Sologne

Parce que le nom de Chemin des Charbonnières (ou Charbonniers) n’était pas suffisamment valorisant, il fut changé en Allée des Fleurs. Ce nom était amplement mérité au vu des efforts de fleurissement qui sont du reste toujours faits dans cette rue devenue la plus tranquille du village depuis la généreuse implantation de sens interdits. L’ancienne ruelle, au dire des anciens, était empruntée par les charbonnières qui jadis s’en allaient aux bois et revenaient lourdement chargées de sacs de charbon de bois. Difficile d’imaginer des gueules noires traversant un village déjà réputé résidentiel, je vous l’accorde !