Luc Bzdak joue la transparence … à la CCCV

Gueux, le 3 septembre 2015 :

2015_09_02CCCV101

YL, CR, LB

En invitant hier soir à Chamery l’ensemble des conseillers municipaux de la Communauté de Communes Champagne Vesle à une réunion d’information sur les enjeux financiers et organisationnels des compétences de la CCCV, Luc Bzak a voulu s’assurer que tous les élus de tous les villages seraient en mesure de répondre aux légitimes questions que peuvent se poser leurs habitants respectifs.

En effet, notre EPCI (Etablissement Public de Coopération Communale) est dans l’obligation de passer à une population de 15000 habitants, alors que nous avoisinons les 13000, pour correspondre aux critères de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). Les élus doivent donc trouver des solutions et des affinités pour fusionner rapidement avec une autre intercommunalité voisine, tout cela dans une parfaite continuité territoriale et une cohérence du bassin de vie : Au 1er janvier 2017 notre CCCV devra être en phase avec la fameuse loi NOTRe.

Deux professionnels ont fait le déplacement pour animer cette réunion : Yann Landot du cabinet éponyme et Christian Rogard de chez Stratorial Finances. Face à eux, plus d’une centaine d’élus ont pu écouter, échanger et, surtout en ce qui me concerne, se faire une opinion enfin objective d’une situation qui n’est pas simple du tout. De nombreuses mairies, dont Gueux peut-être, ont déjà reçu les deux spécialistes pour donner leur avis et peut-être même leurs orientations sur ce sujet qui pourrait mettre à mal 42 ans de parfaite harmonie intercommunautaire.

Le bureau de la CCCV se réunira le 7 septembre pour entendre la première restitution de ce que souhaitent les villages, ou leurs élus. Une commission spéciale formée de représentants de la population et des communes de la Marne se réunira à Châlons le 12 septembre, pour entendre les premières réflexions du Préfet. Le Conseil Communautaire de la CCCV se réunira ensuite le 29 septembre pour prendre connaissance des enjeux, puis le 12 octobre le Préfet présentera le nouveau schéma aux élus marnais.

Il leur restera à délibérer jusqu’à la fin de l’année pour trouver une cohérence avec d’autres territoires, avant que le Préfet n’indique le nouveau périmètre de notre EPCI. Vous l’avez compris, nous sommes dans l’urgence, parce que si la proposition du Préfet ne convient pas en octobre, il ne restera que 2 mois pour proposer une autre solution. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !

Dans cette vaste cuisine il va falloir que les chefs accommodent les plats (les prises de compétences) imposés par la loi NOTRe, et en particulier :

  • l’extension du développement économique
  • le tourisme
  • l’eau potable
  • l’assainissement
  • l’hydraulique (encore appelé GEMAPI, gestion des milieux aquatiques et préventions de inondations)
  • les aires d’accueil des gens du voyage

Cela ne remet évidemment pas en cause les réformes engagées précédemment, comme celle sur la réflexion à conduire sur la prise de la compétence PLUI/documents d’Urbanisme.

Quid de Gueux, quand on imagine que Reims et Châlons en Champagne feront peut-être partie de la même Communauté de Commune ?

A suivre, pour la probable distribution de hochets … bien avant Noël !