Même pas honte …

Gueux, le 30 août 2016 :

20016_08_28Gueux301Dimanche à l’occasion de la fête patronale, le nombre de participants au défilé qui suivait la grand messe a battu un record, un triste record : celui de la plus faible participation !

Le premier magistrat n’était entouré que de 3 adjoints sur 5 et pas un seul autre conseiller municipal de son groupe n’était présent. Deux des quatre conseillers de la minorité avaient fait le déplacement. On comptait donc en tout 6 élus sur un effectif de 19, ce n’est certes pas beaucoup pour célébrer notre Saint Patron et rendre un traditionnel hommage à ceux qui ont donné leur vie pour notre Nation.

  • La population était elle aussi très faiblement représentée. Les habituelles invitations aux artisans, commerçants, présidents d’association, bref, tout ce qui fait vivre notre village, n’ont assurément pas été envoyées, et le maire s’est néanmoins  permis  de proclamer lors de son discours :

J’aurais aimé que l’assemblée soit un peu plus nombreuse et que le village se dynamise un petit peu, mais c’est vrai que c’est souvent les mêmes que je rencontre lors de ces manifestations. C’est un peu désolant, on sait critiquer mais on ne sait pas pour cela s’investir quand c’est nécessaire.

A propos, où étaient-ils, lui et une partie de son équipe avant 2008 ? Qui l’a vu participer aux différentes manifestations et commémorations officielles avant sa prise de pouvoir ? Un peu d’humilité, voyons !

  • Puis est venu l’instant de l’inauguration de deux nouvelles salles dédiées aux associations dans la cour de la mairie. J’avais demandé, lors d’un précédent conseil municipal, s’il m’était possible de connaitre les nouveaux projets liés à ces salles et éventuellement participer à leurs remodelage. Le maire m’avait répondu avec ironie qu’il ne pouvait évidemment rien décider avant que la toiture ne soit enlevée. Réponse stupide,  incompétence notoire ! Façon despotique d’envoyer balader les bonnes volonté ! Pour justifier son immense talent, voici ce qu’il a avancé dimanche  :

Je remercie les élus présents, les élus parce que pour réaliser ces travaux cela veut dire un investissement du conseil municipal, un investissement des adjoints et de moi-même ! 

Je reviendrai plus tard sur ce monument qui manque d’envergure réalisé à la gloire du maire et de ses adjoints et je le comparerai à la proposition que les élus de la minorité auraient aimé faire, non pas pour une médaille, mais pour le confort de tous, s’ils n’avait pas été jetés comme des malpropres.

  • Ce fut le tour du Lotissement Vert … qui nous a mis dans le rouge ! Qu’a-t-on entendu ?

Les ventes se concrétisent, on a à peu près une moyenne de 14 à 15 ventes annuelles qui a permis de rembourser un prêt relais d‘ 1,6 millions. Au dernier conseil municipal de juin nous avons donc pris la décision de le rembourser.

J’adore le à peu près une moyenne …. Aucune délib’ n’a été prise en juin à ce sujet, et je doute  que nous ayons quelque chose à dire !

  • l’activité commerciale au village pose un problème ?

Il est vrai qu’au sein de la commune j’entends parler d’un autre problème qui est le manque de commerçants sur la commune. C’est vrai que c’est une réflexion que devra engager le conseil municipal.

Comment ne pas sourire. Le maire oublie-t-il le projet des anciens qui consistait à faire un mini centre commercial et socio culturel juste à côté de l’ancienne petite salle des fête, avenue de la gare, regroupant cette salle historique, la maison adjacente et son terrain de 4000 m2 ? Il aurait certes fallu se procurer cette propriété en justifiant un droit de préemption en évoquant bien évidemment une réalisation d’intérêt communal. Vitesse et manque de réflexion ont fait que la commune est passée à côté d’une formidable opportunité il y a 4 ou 5 ans à peine.

Il restait le récent projet super confidentiel de supérette à l’entrée du village … pfoufff envolé, lui aussi !

  • Le plus compliqué fut sûrement pour l’auditoire d’essayer de comprendre les explication relatives à la future Communauté Urbaine et particulièrement la prise de compétence scolaire et périscolaire. J’y reviendrai prochainement quand j’aurai compris pourquoi le maire refuse, à nouveau, cette opportunité qui est offerte de confier la compétence scolaire et périscolaire à la Communauté Urbaine à laquelle il semble maintenant tant … attaché. Qu’en pensent nos voisins de Thillois et de Vrigny, dont les enfants sont scolarisés dans le groupe élémentaire ? Ont-ils au moins été sollicités ?
  • Juste avant de partager le verre qui conserve tout de même le nom de verre de l’amitié, et un morceau de brioche, une intéressante question publique a été posée :Quand il y aura-t-il une salle pour les activités culturelles et en particulier le théatre ?Réponse :  On ne peut pas faire un investissement d’une salle réservée uniquement à la culture et au théatre, donc il faut qu’on réfléchisse à des solution ou on peut pérenniser et mutualiser plusieurs activités dans une même salle.

D’une part cette salle de spectacle existait, et elle a été lâchement assassinée, vendue et transformée en logement. Comme je l’ai écrit plus haut, elle devait faire partie d’un ensemble socio-culturel et commercial au coeur même du village.

D’autre part un sérieux projet de salle polyvalente et sportif existait lui aussi, à l’entrée du village. Bien qu’auto financé, il a été tué dans l’oeuf par la même équipe ayant pris le pouvoir en 2008.

Allons, allons, positivons toutefois puisque le maire n’a pas seulement remercié ses adjoints, les élus, mais également le Comité des Fêtes, les Sapeurs Pompiers et les personnes présentes. Bien sûr, j’aurais aimé entendre un mot de remerciement adressé aux autres acteurs de la vie sociale et associative du village, les sportifs et les non sportifs,  les artisans, les commerçants, les enseignants, les gendarmes, et les employés communaux …  Ce fut sans aucun doute un oubli, et il est donc de mon devoir d’élu de le réparer.

A tous, donc merci et bravo, sincèrement, pour vos efforts entrepris pour que la vie de notre village soit la plus agréable possible.

MalPatronMais en tout cas, les amis, j’ai quand même l’impression que plus ça va, pire c’est …

En cette période de fête à Gueux, gardons le sourire en disant : On est mal, Saint Patron !