Merci les amis … du Circuit

Gueux, le 31 janvier 2015 :

2015_01_30 CDG101Je ne sais pas par quel miracle le premier Contrôle de Passage du Rallye de Monte Carlo Historique 2015 au départ de Reims a atterri à Gueux, hier soir … et puis je m’en moque. C’est ainsi et puis c’est tout, et  espérons qu’il en sera de même l’année prochaine … avec une météo un peu plus de circonstance : Sol bien gelé et quelques centimètres de neige, rien que pour le fun.

Parce que la pluie, le sol gras, pour garer les centaines de véhicules de passionnés qui ont fait le déplacement … ce n’est pas top ! Un peu de neige, à l’occasion du Rallye de Monte Carlo, c’est de bon ton … mieux en tout cas que la boue qui recouvrait la ligne droite après le départ des visiteurs … on se serait senti dans un prologue du Paris-Dakar de la grande époque … ou peut-être au WEEA de 2008 !

En tout cas, malgré ces conditions d’accueil rendues difficiles, malgré une affluence inespérée de spectateurs, les Amis du Circuit ont encore une fois montré leur aptitude et leur détermination à gérer les évènements exceptionnels. D’accident, point n’eut. Et quand je dus, certes pas à regrets, quitter mon poste de chien jaune à l’entrée du parking de feue la maison du gardien, j’eus immédiatement une pensée émue pour Jean Berger, mémoire vivante du Circuit de Gueux, qui appelait de ses voeux un maximum de réussite pour cette opération historique.

Tes gamins l’ont fait, Jean !

Evidemment, on regrettera quelques incivilités automobolistiques, une habitude bien franco-française, mais l’essentiel est là : pas d’incident majeur, réussite totale !

2015RMHGx101

Pas de drague au volant, Cathy !

De là ou j’étais, je n’ai pas vu grand chose, je n’aurai pas de photos souvenir de ces voitures de légende … et ce n’est pas important. Je ne cultive pas le jardin de l’automobile, mais plutôt celui de la transmission de l’histoire de notre patrimoine. Alors, comment être mieux remercié de ses efforts et de son implication autrement que par les appels de phares et les coups de klaxon des concurrents reconnaissants et par les mots de remerciement des visiteurs qui s’en retournent chez eux, ravis et comblés. Même s’il fait froid dehors, ces petites intentions réchauffent considérablement le coeur.

Non, le Circuit de Gueux, n’est pas mort, car il mobilise encore !

A voir la vidéo du Contrôle de Passage de Gueux, Ici

2015_01_30 CDG102