Merci !

Gueux, le 9 sept. 2014 :

50000-1Lancé en avril 2013, pastouch.fr, le blogue, poursuit son petit bonhomme de chemin. Il vient tout juste de dépasser les 50 000 visites.

Depuis quelques mois la fréquentation moyenne oscille entre 1250 et 1500 visites par semaine, avec des pics parfois surprenants consécutifs à un article que vous avez sûrement apprécié et rediffusé.

Grâce aux statistiques aimablement fournies par l’hébergeur, chacun des articles a sa côte de lecture. L’histoire de village vous intéresse, et particulièrement celle du Circuit de Gueux (la série : le Circuit de Gueux Autrement mériterait bien que je m’y remette pour en terminer avec l’année 1939 … et parler un peu du rôle du circuit pendant l’occupation. L’après 1945 a été fort bien détaillé dernièrement par le journal L’Union).

L’actualité du village n’est pas en reste, la Une et ses news font un bon score.  Dans un sens ce n’est pas étonnant, et c’est même rassurant ! Les pages des associations partenaires sont régulièrement visitées par leurs adhérents qui savent y trouver tous les renseignements dont ils ont besoin.

En mars dernier, le blogue a été entièrement visité à plusieurs reprises. Tout y est passé … un véritable audit en quelque sorte, que j’attribue à la période de campagne électorale. Cela doit représenter un sacré paquet de photocopies … je blague !

Enfin, Pastouch.fr, d’Hier à Aujourd’hui ce sont 350 articles variés pour vous informer et également vous faire sourire.

Tout cela n’aurait pas été possible sans le magistral coup de pouce de Pascal A. à qui je dois beaucoup. Ces sympathiques résultats lui appartiennent, et vous appartiennent aussi. Je tiens donc à tous vous remercier pour votre fidélité, vos suggestions, vos informations, vos photos, vos encouragements à continuer dans le climat parfois aveuglement hostile que m’attire la transparence de mes propos. 

On le sait depuis maintenant trop longtemps, la vie à Gueux n’est plus un long fleuve tranquille … enfin, pas pour tout le monde !

Amicalement

Claude

Message perso