Noir, c’est noir … à Gueux

Gueux, le 7 décembre 2015 :

2015_12_01Décidément, à l’image de notre stade de foot, toute la lumière a vraiment du mal à se faire à Gueux !

En avril les usagers regrettaient que 6 projecteurs du complexe étaient hors service sur les 11 installés ( voir Ici). Il aura fallu attendre la rentrée du mois de septembre pour qu’une société de Reims Métropole soit mandatée, intervienne et change toutes les lampes (voir Ici) Pourtant cela ne fonctionne toujours pas ! Rhôôô !

Voilà maintenant que ça disjoncte, rapportent les joueurs ! Effectivement, la moitié du terrain d’honneur doit rester dans le noir. On se demande vraiment pourquoi, la société locale chargée habituellement de la maintenance n’avait pas été sollicitée dès les réclamations des sportifs en ce début d’année. Jadis, en accord avec la mairie, les entretiens étaient réalisés en concertation avec un responsable du foot qui avait ainsi une parfaite connaissance du suivi des interventions.

J’ai finalement appris il y a quelques jours, autour de la balustrade*, que tous les équipements électriques indispensables au bon fonctionnement des lampes allaient aussi être changés … on m’annonce, avec à l’appui un document dont je n’ai toujours pas officiellement connaissance, plus de 4000 Euros de dépenses imprévues … Ouh là là !

Qu’en pense l’ancien prestataire ? Pourquoi avoir voulu évincer une équipe gagnante ? Est-ce déjà pour justifier le départ de Gueux vers Reims-métropole ? Au vu de ce qui est en train de se passer avec l’éclairage du foot, ce serait économiquement catastrophique pour nos entreprises locales. Elles sont sur place, payent leurs taxes à Gueux, et sont susceptibles de créer des emplois locaux, il ne faut quand même pas l’oublier. Le moins-disant n’est pas toujours le moins cher pour la collectivité !

Bref, encore une poignée de billets qui vont s’envoler, en espérant que cela serve à quelque chose ! Figurez-vous que j’en doute !

Noir c’est noir … il me reste l’espoir,  mais pas avant 2020 et les prochaines municipales où il va falloir être très costaud pour redresser la situation, les amis !

*Quand ce n’est pas autour de la balustrade du foot, c’est autour du lac que les conseillers de la minorité peuvent recueillir des informations municipales. Cette forme d’exclusion d’un groupe qui fort heureusement ne partage pas systématiquement  les avis de la majorité est quand même regrettable.  Ah ! Démocratie, démocratie chérie !