On efface toujours, à Gueux

Gueux, le 24 janvier 2014 :

2014GxJan24Les petites barrières, qui bordaient feu le terrain de boules, étaient devenues franchement laides, couvertes de mousses et lichens, et donnant à Gueux un air de village pas bien entretenu. Alors zou, on efface ! C’est bien plus simple que d’avoir à décaper et à repeindre comme savaient le faire régulièrement notre équipe d’employés communaux, autrefois. Leur blancheur printanière apportait une note de gaité, un signe de pureté, presque de transparence. Il y avait quelque chose de chic, pour ne pas dire de … résidentiel.  Avant c’était joli, mais ça, c’était avant, pour reprendre la pub d’un célèbre opticien.

En tout cas, on y voit plus clair dans les intentions de la mairie, à deux mois des municipales. Il est encore temps d’effacer les traces du passé, et à tout prix. Sans doute aurait-il été préférable, si le besoin s’en était vraiment fait sentir, d’arracher ces barrières avant que le terrain ne soit gorgé d’eau, juste pour que l’entrée de notre village ne ressemble pas à une piste à chars de combat. Avant, on y aurait pensé, mais ça aussi, c’était avant !