On ne fait plus carrière … à Gueux

Gueux, le 27 juillet 2016 :

CarrièreCraiePeu d’entre nous se souviennent de la carrière de craie qui apparait à l’extrême gauche de cet extrait de carte postale du début des années soixante. Elle se situait sur le tracé de l’ancien circuit, en bas du petit raidillon qui conduit à Muizon.

Pour certains, c’était une carrière de pierres à chaux … avec pour argument la sente du Chauffour, qui indiquerait l’existence passée d’un four à chaux du côté de la Hovette … je veux bien ! En tout cas cette carrière apparait effectivement déjà sur le cadastre Napoléon, le long du chemin de Gueux à Compensé*, l’actuel CD 26.

2016_07_26 CarrièreGx302Il se disait également que des tonnes de craie en avaient été enlevées pour redresser et rehausser cette route toute proche dans les premières années du circuit. Pilotes et spectateurs se plaignaient. Les premiers se sentaient comme écrasés par la décélération au pied de la côte et les seconds regrettaient un manque de visibilité des voitures qui disparaissaient un instant de leur regard. Je suis un peu partagé sur cette version, puisqu’un tertre est indiqué sur le cadastre Napoléon. L’adoucissement du chemin aurait pu donc être réalisé bien avant le circuit, ce qui n’exclut pas, bien sûr, un aménagement ultérieur. On se rend mieux compte sur place de ce qui a été réalisé hier.

J’ai passé des heures à gratouiller le front de cette carrière de craie qui me faisait penser à une falaise blanche. C’est un prof de Sciences Nat’ (on disait comme cela …) du lycée Clémenceau qui m’avait signalé qu’on y trouvait des fossiles d’oursins, des dents de poissons et de requins. Je n’ai jamais trouvé de dents, mais quelques morceaux de tests d’oursins explosés par le gel, des quantités de minuscules fragments de piquants (les épines) et quelques rostres de belemnites dont il doit bien me rester un ou deux exemplaires dans mon indescriptible bric à brac de souvenirs …

Un hangar agricole existait à cet endroit. Il a été démonté et l’espace libéré a fait place à un dépôt de déblais avant l’installation d’une déchetterie de première génération (2 bennes !). Celle-ci fut enfin déplacée là où elle est aujourd’hui, fermée et réglementée pour le bonheur de tous.

2016_07_26 CarrièreGx101Puis la commune a utilisé cet endroit comme dépôt pour ses déchets verts, avant de recevoir récemment l’obligation de tout nettoyer (ou de tout recouvrir !) pour protéger nos puits captants voisins de toute pollution. Enfin, depuis un an ou plus, des dépôts de matériaux soit-disant propres y sont à nouveau réalisés, rapidement enfouis par des engins de terrassement. Tout est aujourd’hui laissé à l’abandon.

C’est devenu le paradis des herbes, des fleurs sauvages et des chardons, au grand dam des agriculteurs riverains ! Ce sera surtout un travail d’entretien énorme pour la commune qui devrait nettoyer ce secteur bien laid à l’entrée d’un village qui se réclame cependant résidentiel ! Cette ancienne carrière sera aussi, dans un millénaire ou deux, l’occasion pour de futures générations de jeunes grattouilleurs de s’apercevoir combien les hommes du XXème siècle étaient bien peu respectueux de la nature.

Déjà dégueu’ hier, cette entrée de Gueux est probablement encore plus dégueu’ aujourd’hui ! Mais puisque ce n’est certainement pas par ici qu’est passé le jury du fleurissement … pas vu, pas pris !

*voir Ici pour plus de détails sur Compensé

2016_07_26 CarrièreGx102