Paradoxe sale … à Gueux

Gueux, le 27 mars 2015 :

2015_03_27Gueux201Encore une fois porte-parole de villageois attristés par l’image peu accueillante qu’offre Gueux à ses visiteurs, je ne vais pas me faire des amis … et peu importe, puisqu’à chaque fois, la réaction a été plus ou moins immédiate et que le nécessaire a été fait pour arranger les choses. N’est-ce pas là l’essentiel ?

Le 6 mars dernier paraissait un très bel article sur le site de la mairie (voir ici), expliquant les raisons pour lesquelles de gros travaux ont été engagés par l’équipe des employés municipaux tout autour du rond-point du blason.2015_03_27Gueux101 Qu’on se le dise, ces travaux, comme toujours, ont été réalisés sans concertation avec la commission concernée, qui aurait peut-être pu s’exprimer devant l’ampleur de la tâche, ses détails, et peut-être proposer l’opportunité de confier cette lourde mission à une entreprise spécialisée. Ok, on connait la chanson !

Qu’en est-il  de ces travaux depuis maintenant 3 semaines ?

Pas grand chose en fait. Comme le montre les photos ci-dessus et ci-contre, d’horribles morceaux de toile végétale traînent toujours aux abords, sortes d’immondes peaux dont quelques énormes sauriens se seraient défaits et auraient abandonnées ici et là … Paradoxe à cette laideur, de ravissants bacs en bois remplis de terreau viennent d’être installés aux entrées du village. Ils seront garnis de fleurs multicolores dans les temps prochains.

Quant à la fin des gros travaux, attendra-t-elle encore un peu ?  Les employés ne peuvent évidemment pas être au four et au moulin. C’est une question de stratégie, d’organisation, voire d’efficience comme on dit.

En tout cas, quand ce sera fini, cela devrait avoir de l’allure ! Non ?

2015_03_27Gueux201