Parole de Curé en Novembre 2015

« Il est là dans le Sacrement de son Amour… »

tabernacle-a74f7-69068Il y a quelque temps, un enfant me demandait à quoi servait «  la petite armoire dans le chœur de l’église ? ». Un adulte me posait une autre question  : « Pourquoi, il y avait une réserve eucharistique ? ».

Un article du Missel Romain dit, au chapitre qui a pour titre : Le culte de l’Eucharistie en dehors de la messe, que « la Sainte Eucharistie est conservée au tabernacle pour qu’on puisse à tout moment la porter en viatique à un mourant, mais aussi pour y être adorée par les fidèles. C’est la raison pour laquelle le tabernacle doit être placé dans un lieu facile d’accès et propice à la prière intime ».

 Qu’est-ce que le Viatique ? Nous appelons viatique (En latin via : la voie, le chemin) la communion donnée à un mourant. Le Sacrement qui prépare le chrétien à la mort est l’Eucharistie donnée en Viatique, c’est-à-dire en nourriture du voyage vers le Père. « Celui qui mange de ce Pain vivra éternellement » St Jean 6, 58.

Nous pouvons trouver dans le Missel une messe du Viatique pour les mourants et il est possible que le prêtre puisse donner le Viatique en dehors de la messe suivant le doit et les règles liturgiques. Il faut donc faire une différence entre le Viatique et l’Eucharistie pour les malades qui doit être donnée après la célébration de la messe, pour que le lien avec celle-ci et la communauté priante soit réel. Porter la Sainte Communion à nos frères et sœurs absents, pour des raisons sérieuses, est une manière heureuse de prolonger, par delà la messe, la célébration du jour du Seigneur et de manifester l’attention de l’Eglise à nos malades. Les normes liturgiques ne prévoient pas de « se servir » dans le tabernacle pour porter la communion à un malade, qui n’est pas un mourant, et encore moins de garder chez- soi le Saint Sacrement…

Comme le disait un confère : « l’Eglise n’est pas un self-service ! ».  Le garant des Sacrements est toujours le prêtre qui a reçu, de son Evêque, la charge curiale. Il est fort important de toujours se référer au droit et à l’enseignement de l’Eglise…

Ostensoir_soleil L’Adoration… ! ? En octobre dernier, je disais à des jeunes que nous avions la chance d’avoir des églises habitées par la Présence de Jésus, dans le tabernacle, et qu’étymologiquement ce mot veut dire tente, en référence à la tente de la rencontre avec Dieu pour les Hébreux. (Livre de l’Exode 25, 7). Comme pour le peuple de l’Ancienne Alliance, le Seigneur demeure au milieu de nous et Il l’affirme à ses Disciples au début de l’Eglise naissante : « Je serai avec vous tous les jours… » St Matthieu 28, 20. L’Eucharistie est le Signe visible, réel de cette Présence du Bon Pasteur…

N’oublions pas de le saluer lorsque nous entrons dans une église…Il est là !

Après l’Institution de son Eucharistie, le Jeudi Saint, Jésus invite ses Disciples à prier avec Lui au Jardin des Oliviers : « Restez ici et veillez avec moi » St Matthieu 26, 38. L’Heure Sainte du jeudi, dans nos Paroisses, est simplement une réponse à cette invitation du Seigneur. Notre petite église de Vrigny devient alors notre Cénacle… Notre Jardin des Oliviers… Nous exposons et nous adorons le Seigneur, mais plus exactement, nous nous exposons au regard d’amour de Dieu. « Il est là, celui qui nous aime tant. Il nous attend… ». (St Jean-Marie Vianney).

L’Amour donne du temps à l’être aimé. Le temps est la seule manière gratuite de montrer à une personne qu’on l’aime. Etre là, sans rien dire parfois… «Il me regarde, je le regarde » disait le Curé d’Ars. Prendre le temps d’ouvrir son cœur, d’exposer toute sa vie au Seigneur amoureusement présent dans son Eucharistie. Quelle formidable rencontre ! Jésus se fait proche de nous par son Eucharistie, il veut habiter au Tabernacle par Amour pour nous…

Dans une homélie, en novembre 2013, notre Pape François, soulignait fortement l’importance de l’Adoration et de redécouvrir l’église, lieu de silence et de rencontre : « L’église est le lieu où la communauté va prier ; louer, rendre grâce, mais aussi adorer le Seigneur. Et ça, c’est important…Pour que Jésus devienne le centre de notre vie, il est nécessaire de rester en sa présence devant le Tabernacle ».

Dans l’Exhortation Apostolique sur l’Eucharistie, le Pape Benoît XVI dit : « L’acte d’Adoration en dehors de la messe prolonge et intensifie ce qui est réalisé durant la célébration liturgique elle-même » N°66. « Avec l’assemblée synodale, je recommande donc vivement aux Pasteurs de l’Eglise et au peuple de Dieu la pratique de l’Adoration Eucharistique, qu’elle soit personnelle ou communautaire ». N°67.

Rendons grâce à Dieu qui, dans sa grande bonté, nous accompagne sur le chemin de la vie et se manifeste visiblement et réellement dans le mystère de son Eucharistie. Devenons, par Amour, des adorateurs…

Votre Curé, l’abbé Pascal Rodrigues.