Parole de Curé : Homélie de Noël… de Manu

Gueux, le 24 décembre 2016 :

40ansManu103Emmanuel Deletraz fut curé à la paroisse EVA de 2007 à 2013. J’ai gardé avec lui quelques contacts et la Providence, comme on dit, nous fait parfois nous retrouver à des moments inattendus. Manu, sans que je la lui demande,  m’a adressé son homélie de cette nuit de Noël 2016, en ajoutant : elle te dira dans quel esprit je célèbre Noël !

J’ai décidé de la partager avec ceux et celles qui ont su voir en lui le bon Pasteur qu’il est :

Nous y sommes dans cette nuit si chantée, si attendue…. Le hasard du calendrier nous a fait bénéficier d’une semaine complète pour nous y préparer.

Préparer à quoi ? Bien sûr, il y a la fête en famille, avec des amis, en paroisse…

Mais en même temps, cette fête, cette année, est voilée de noir : les attentats de notre Europe. Comment peut-on chanter « Paix sur la Terre… »

Et chacun d’entre nous, quelle a été notre préparation ? Si nous sommes ici ce soir, c’est parce que nous y croyons à cet évènement extraordinaire ; pensez-donc, Dieu qui est venu participer à notre vie humaine ! Et ce soir, nous sommes devant la crèche. Peut-être en avons-nous une à la maison ? Il y en a partout.

Eh bien, regardons-là cette crèche. Elle nous rappelle l’évènement que nous venons de lire dans l’évangile.

Dans un pays occupé, les parents de Jésus traversent la Palestine pour respecter la loi romaine.

Et voilà que Marie accouche de son « premier-né ». Et voilà que DIEU entre dans notre histoire humaine. Il y entre discrètement, dans la pauvreté. A sa naissance, Jésus est un migrant : né dans la misère, reconnu par les pauvres des environs… il leur faudra, à ses parents, se sauver pour échapper à la colère folle du roi Hérode. Et le voilà encore sur les routes !

Décidément, Jésus fait partie des Migrants dès, le départ..

Oh, je sais bien, il y en a qui vont me dire qu’ils sont venus ici pour la fête… pour les enfants … par tradition.

D’accord, tout cela. Mais allons plus loin ! Il y a devant nous la crèche…. Mais également la Croix !

Notre vie d’homme est faite de Joies mais aussi de pleurs. D’aucuns demandent s’il y a un Bon Dieu ?

Mais de quel « Dieu » parlons-nous ? Ici, cette nuit, nous parlons de celui qui est venu partager notre vie humaine « en toutes choses, excepté le péché ».

Eh bien, voilà ce qu’elle représente la crèche : DIEU s’est « incarné », c’est-à-dire, lui, le Créateur, a voulu partager notre vie humaine. Et il l’a fait par la « petite porte »… « sans tambours, ni trompettes » au point que personne ne l’a reconnu, si ce n’est des pauvres bergers, marginaux de leur société.

Alors, bien sûr, quel contraste avec l’atmosphère festive que nous vivons ce soir !

Oui, il nous faut faire la fête… mais sans oublier ce chemin de Jésus. Il sera rejeté par ses coreligionnaires, lui qui a le langage de la simplicité, lui qui privilégie les petits, les pauvres, les rejetés de la synagogue, de la société d’alors. Il sera rapidement exécuté parmi les voleurs.

Eh bien, il y a tout cela dans la crèche. D’ailleurs quelques-unes ont l’ombre de la Croix sur cet enfant.

Ne nous enfermons pas dans la fête, bien sûr. Si nous sommes ici, ce soir, c’est parce que nous croyons en ce DIEU venu partager notre humanité.

Oh, bien sûr, nous nous situons très différemment : d’aucuns se disent « Croyants non pratiquants », d’autres se disent « croyants de toujours »

Pour nous tous, qu’est-ce que c’est l’évènement de Noël ? Qu’est-ce que c’est que l’INCARNATION ?

Depuis le début de notre humanité, DIEU a toujours proposé son Amour à travers l’Histoire, et ce, dans la Liberté.

Aujourd’hui, il a choisi d’y entrer, dans cette humanité, en privilégiant les petits et les pauvres, ceux qui sont loin de la fête parce que sur les routes, parce que sans logis, parce que rejetés de tous.

La grande question actuelle, est celle des migrants… les uns en ont peur, les autres souhaitent rester enfermés chez eux… Certains sont même prêts à rejeter tous ces gens… sans se poser la question de leur devenir. N’y a-t-il pas assez de noyés dans la Méditerranée ?

Alors, le message de la crèche, cette année, c’est de reconnaître Dieu présent dans notre Humanité, notamment dans sa misère.

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous sommes en fête. Oui ! Chantons et exultons : Dieu est venu chez nous !

Ouvrons les yeux… sachons voir… Semons la Joie du message de Noël : Paix aux hommes de bonne volonté..

Alors nous pourrons chanter : « Il est né le divin enfant, jour de fête aujourd’hui sur terre ! »

“Heureux sommes-nous, Dieu fidèle ; cette nuit nous partageons la joie du ciel et de la terre en reconnaissant dans les bras de Marie le Sauveur promis depuis les siècles. Nous t’en prions : qu’il trouve dans notre vie un accueil émerveillé, et nous saurons aussi le reconnaître en tout homme”

Merci Manu, et joyeux Noël !