Partie de cache-cache, à Gueux

Gueux, le 31 octobre 2013 :

BouéeVPITout homme a besoin de s’attacher à une bouée spirituelle ou superstitieuse, tourmenté qu’il est par le mystère de l’inconnu …. (Jean-Jules Richard)

Nos élus s’accrochent-ils désespérement à la douloureuse histoire du camion de pompier du CPI de Gueux, sentant que les élections municipales de mars 2014 arrivent à grands pas ?

L’incendie de la maison de Rosnay de la nuit passée devrait leur faire prendre conscience de l’urgence qu’il y a à traiter le problème du Véhicule de Première Intervention du CPI de Gueux dont on parle depuis mars 2013. On pourra débattre sur le fait que les malheureuses victimes de Rosnay sont sur le secteur couvert par le CPI de Muizon, il est incontestable que Gueux aurait été appelé en renfort par les Services Départementaux d’Incendie et de Secours.

Il aurait été plus utile de participer activement aux travaux de la Commission Sécurité de la Communauté de Communes Champagne Vesle, plutôt que de les snober et aboyer de loin de vieilles rancoeurs. Les solutions miracles qui semblent aujourd’hui tout droit sorties du chapeau de nos édiles auraient ainsi certainement pu être avancées il y a belle lurette,  pour la tranquillité de tous, et en particulier celle des 3000 personnes de notre futur CPI.

A moins qu’il ne faille attendre que la maison d’un élu de Gueux soit, à son tour, visitée par les flammes, comme elle le fut par des visiteurs indélicats l’hiver dernier, mettant en place une timide structure de Veille Citoyenne !

On ne joue pas à cache-cache avec la sécurité des personnes et des biens !