Pas Touch’ N°53 – Janv. 2014 : Triste Bilan

Lundi 3 mars 2008 à 20h30 se déroulait la dernière réunion du Conseil Municipal du mandat de Claude B. Le passage en revue des comptes-rendus de commissions nous apprenait qu’il y aurait prochainement de gros travaux de voirie, notamment rue Eugène Roederer, rue des Moëttes et de la Petite Montagne. On savait aussi que la dernière version du PLU était prête, mais que le Maire ne souhaitait pas la faire adopter lors de cette ultime séance.

Les travaux de réalisation de la salle du Complexe Multi-Activité et de son cours de tennis couvert étaient imminents. Les entreprises étaient retenues *. Le coût serait de 1,6 millions d’Euros allégé de 0,2 millions Euros venant du Conseil Général, etc… etc….

Mais plus un mot sur le Circuit Jacquet dont on se doutait déjà qu’il était mort dans l’oeuf.

A l’issue un pot fut partagé avec l’assistance. C’était comme cela … on savait tout ou presque sur le village, sa vie, ses comptes … Pour ceux dont la mémoire était incertaine, ou qui n’avaient pas pris assez de notes, il était possible de retrouver le contenu détaillé de ces réunions et toutes les interventions des Conseillers dans les procès-verbaux rédigés par la Secrétaire Générale des Services Administratifs de Gueux, Marie Claude H, assistée de Michelle P.

Ce duo administratif compétent, efficace et toujours souriant nous a quitté peu de temps après. Si la version officielle était le faire valoir de leurs droits à la retraite, après avoir passé respectivement 11 et 26 ans au service de la population de Gueux, la phrase assassine de la nouvelle équipe municipale résonne encore dans les mémoires : Nous, on va vous montrer comment il faut travailler … !

Ah oui … et qui, quoi, où, quand et comment ?

Ou encore, pour reprendre une réplique d’un célèbre sketch : C’est quand prévu pour ?

2013Roed

Une des fissures de la rue Eugène Roederer (avant colmatage). Un signe ?

Le 18 décembre 2013, le Conseil Municipal a décidé à l’unanimité des présents, et sans discussion aucune, la suppression pure et simple du poste d’Attaché à temps complet suite au départ pas très clair du second des Secrétaires Généraux recrutés depuis 2008. L’argument, frappant, a été annoncé : C’est cher et on peut s’en passer, on l’a démontré … Il était temps de s’en rendre compte, au bout de 5 ans et demi ! Mais quelle injure adressée à nos anciens édiles et au personnel, et surtout quel manque de lucidité !

A trois mois des municipales, c’est une nouvelle pirouette qu’il faut bien dénoncer. Qui sera objectivement le garant des transmissions d’informations à l’issue du mandat ? Cela cache-t-il quelque chose ? Ou il y-a-t-il tant de choses à cacher ? Nous serons fixés, un jour, certainement.

 

France 2 avait annoncé le 5 février dernier et à la France entière un triste bilan pour le Maire de Gueux. La chaîne parlait alors de la Sécurité. Mais c’est toute la vie du village qui semble être affectée. Pour s’en rendre compte, il s’agit simplement de porter son regard au-delà de la carte postale retouchée qui masque la réalité. Peut-on vivre avec du rêve ?

Pierre Dac a écrit : Les rêves sont faits pour qu’on ne s’ennuie pas pendant le sommeil. Peut-être est-il temps de se réveiller ?

Mais ça, c’est une autre histoire !

Claude Gremion

Assoc’ Villages Hier et Aujourd’hui

* Travaux annulés à grand frais par le nouveau Conseil

-Edité le 7 janvier 2014