Pas Touch’ N°65 – Jan. 2015 : Sur le F.I.G, haro !

NostradamusUn jour d’octobre 2008, c’est pas si vieux …

Comme chaque villageois je découvre dans ma boîte à lettres la nouvelle présentation du bulletin municipal : les Gauseries N° 63, grand format sur papier alors écolo et fort de 12 pages d’infos de toute sortes, nous promettaient beaucoup et en particulier la diffusion mensuelle d’un Flash Info Gueux. Le FIG devait nous permettre de suivre en direct les actions importantes engagées et réalisées au sein du village (sic).

Il fut un temps, pas si lointain, où ce FIG était distribué dans les boîtes par son comité rédactionnel et quelques zélés volontaires. Ce comité rédactionnel est maintenant à géométrie variable, allant de 6 membres pour le premier numéro paru après les élections à 3 pour le dernier en passant même par … un seul en automne …

Il apparait donc compliqué d’en assurer la distribution dans le village d’autant plus que les volontaires pour cette tâche ne se bousculent pas beaucoup devant le guichet !

La solution adoptée a donc été d’envoyer des employés municipaux, à pied ou en camion, dans le vent, sous une pluie discontinue et parfois battante pour faire ce travail urgent.

Je me suis dit, après la lecture de ce FIG de décembre (restons laïcs et ne prononçons surtout pas le mot de Noël), que le contenant comme son contenu ne méritaient peut-être pas un tel investissement humain. Ah… l’humain !

Les économistes les plus optimistes liront dans le dernier Flash Info Gueux de l’année que les finances de la communes sont saines, puisque des travaux sont annoncés à la Maison des Sports (25000 Euros), à l’église (33000 Euros), et que 1650 Euros seront même financés par la commune pour la rénovation du Pavillon des Marques du Circuit de Gueux. Devant tant de spontanéité et de générosité, l’élu que je suis se sent soulagé d’avoir pu arracher, après de longs débats, 100 Euros de subventions pour le sympathique Club Plaisir et Détente de Gueux, … quand on pense que monsieur le Maire et ses Adjoints se sont accordé une augmentation de 20 % de leurs indemnités mensuelles aussitôt les élections de mars … on se doutait bien qu’il devait y avoir des sous dans la caisse ! Non ?

Les plus pessimistes, s’interrogeront en relisant sur le FIG que la petite Salle des Fêtes de l’avenue de la Gare a été bradée à 190 000 Euros, alors qu’il avait été prévu de la céder pour 220 000 Euros. Du reste, cette somme … virtuelle … avait déjà permis l’acquisition de matériel, tracteur à cabine, voiture de service et grille-scarabées ! On nous annonce qu’elle est à nouveau dans les rouages du budget pour compenser en partie la baisse annoncée des dotations de l’état et garantir la stabilité des taux d’imposition communaux … super !

C’est du grand David Copperfield ! Avec des tours de passe-passe comme cela Gueux est effectivement loin de se retrouver en difficulté, et c’est de bonne augure pour 2015 !

Allez, en décryptant intelligemment les prophéties de Nostradamus, on devrait pouvoir y lire que le complexe sportif tant attendu et promis depuis des années se fera au printemps prochain, et sans un seul emprunt …

Mais ça, c’est une autre histoire !

Claude Gremion

Assoc’ Villages Hier & Aujourd’hui

– Edité le 19 janvier 2015